Accueil » Savoir pratique Dressage

Le cavalier débutant - Apprendre les priorités (VII)
Obtenir le contrôle du rythme

Par Pierre Beaupère, cavalier professionnel et professeur de Dressage.


N°55 Juillet/Août 2014
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Nous avons vu le mois passé l’importance d’être capable de contrôler les allures, le rythme, l’équilibre et l’attitude du cheval. Dans la mesure où j’ai déjà développé certaines notions liées à cet aspect de l’équitation dans les articles sur les demi-arrêts et surtout sur l’impulsion, je vais ici essentiellement vous donner des exercices à travailler et tenter d’établir le plus clairement possible les buts à atteindre.

Niveau de difficulté : Niveau de difficulté

Pour : Obtenir un cheval plus réactif, prendre conscience de l’importance que le cheval réagisse aux aides et apprendre à laisser le cheval se porter seul, en sachant relâcher les aides.

Moment idéal : Dès le moment où le cavalier est en selle. C’est un principe qu’il appliquera tout le temps, pour toujours.

Prérequis : Avoir suffisamment de conscience de son propre corps. La visualisation à pied pour être très utile.

Nous avons vu aussi le mois passé qu’il était primordial de prêter attention à la tendance naturelle du cheval lorsque nous n’intervenons pas, pour ensuite travailler l’autre extrémité du spectre, avant de pouvoir passer du blanc au noir avec facilité puis par toutes les nuances de gris.
Nous allons tenter dans les exercices touchant au rythme de réagir de la même manière, que le cheval doive être ralenti ou au contraire travailler dans un rythme plus soutenu.

Pierre Beaupère
© Charly Debray

Dans tous les cas, l’important est de fonctionner avec des aides « on/off ». Que vous deviez utiliser les jambes, le buste ou la main, il faut garder en tête deux principes vitaux :

Les aides « on-off »

  • si vous agissez, le cheval DOIT réagir (même mal !),
  • si vous avez obtenu ce que vous vouliez, vous DEVEZ ne plus rien faire jusqu’au moment où vous souhaitez modifier quelque chose ou que le cheval modifie quelque chose de lui-même.

Il me semble important de rappeler cela car les cavaliers, parfois même avancés, me posent souvent une question qui prouve une confusion grave entre deux notions importantes. Lorsque je leur demande de continuer à agir avec les jambes, par exemple, jusqu’à obtenir le rythme désiré, ils me font souvent part de leur peur « d’endormir » le cheval et de le rendre froid aux jambes. Mais pour éviter cela, ils acceptent bien souvent que le cheval travaille en sous-impulsion, voire qu’il se traîne complètement, ce qui a pour effet de l’endormir encore plus et de le rendre encore moins réactif aux jambes !

Quelle que soit l’intensité de la demande que vous avez dû utiliser pour obtenir la bonne réaction, lors de la demande suivante il faudra recommencer au minimum

Entendons-nous bien : il n’est pas question de...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 31-07-2014

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés