Accueil » Savoir pratique Dressage

Le cheval avancé - Construire ses séances pour en tirer le meilleur parti (VII) : Travail de deux pistes

Par Pierre Beaupère, cavalier professionnel et professeur de Dressage.


N°55 Juillet/Août 2014
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Après l’article du mois passé, nos chevaux devraient avoir progressé dans le placer droit fléchi et certains d’entre vous aurons pris conscience de l’importance de cet exercice qui, lorsqu’il est bien acquis, est une grande aide aussi bien pour le travail de deux pistes que pour marcher bien droit. Il est temps maintenant de passer au travail essentiel de l’équitation fine et classique : le travail de deux pistes et les rotations.

Niveau de difficulté : Niveau de difficulté

Pour : Comprendre, dans un premier temps, à quoi sert chaque exercice afin de mieux choisir l’exercice qui convient et de l’adapter au but recherché.

Moment idéal : Après le travail de décontraction.

Prérequis : Que le cheval connaisse déjà le travail de deux pistes. Sinon, se référer aux deux autres sections.

Mon but ici, comme souvent dans ces articles, n’est pas de répéter ce qui a été dit mille fois. Il conviendra donc de vous référer aux auteurs classiques pour ce qui est de la codification des exercices et de la manière de les demander. Je souhaite essentiellement, dans un premier temps, faire le petit discours que je donne à mes cavaliers concernant le deux pistes quant aux points importants à respecter et surtout aux notions liées à ce travail.

Pierre Beaupère
© Céline Brabant

Il est bien évident que le travail de deux pistes va amener la souplesse, la rondeur, l’engagement des postérieurs, l’attitude correcte, le contact idéal, la répartition égale du poids entre les deux côtés et bien évidemment le rassemblé.

Une idée moins décrite dans la littérature est que, quel que soit l’exercice que nous effectuons, il est possible de travailler un postérieur, un antérieur, une épaule ou un autre paramètre en particulier

Toutefois, il est important de bien comprendre non seulement à quoi sert chaque exercice mais aussi, et peut-être surtout (car c’est une notion moins souvent traitée dans la littérature équestre), qu’il est possible de travailler un paramètre tel que la souplesse d’un postérieur quel que soit l’exercice que nous effectuons.

Les effets des différents exercices de deux pistes

Dans un premier temps, nous pourrons établir comme principe que les exercices qui font tourner les hanches autour des épaules...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 31-07-2014

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés