Accueil » Tribune Cheval Savoir

Aux JEM : observer était mon objectif...

Par Nelly Valère


N°56
1 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Grand rassemblement de chevaux et de cavaliers habitués aux hymnes nationaux et aux médailles, les JEM Alltech/FEI promettaient plus qu’un simple spectacle à tous ceux qui, avides de savoir et de savoir-faire, s’étaient rendus en Normandie. Je me réjouissais d’avance d’observer, pour mon propre compte, bien sûr, mais aussi pour en faire profiter au mieux d’autres curieux –notamment les lecteurs de Cheval Savoir.

Observer était mon objectif, et la FEI était d’accord…
Lundi 25 Août 2014, les Jeux s’ouvrent sur le Dressage au Stade d’Ornano. C‘est le Grand Prix. Il pleut. La carrière d’échauffement couverte attire les couples en lice. C’est là, à l’abri de la pluie et en toute innocence, mais aussi parce que personne ne m’en empêche en ce premier jour de compétition, que je pourrai observer tout à loisir, comme promis, le travail des cavaliers sur leur monture.

Isabell Werth
Le dressage... une discipline encore très sujette à polémiques. Ici Isabell Werth (Allemagne) sur Bella Rose. © FEI/Arnd Bronkhorst

C’est là aussi que je pourrai partager mes observations avec le professeur Denoix, qui, muni de sa caméra haute performance, avait lui aussi choisi le pourtour du paddock de travail pour « observer » l’observable. Familier des champs de course, son insatiable curiosité trouvait là matière à réflexion au profit des chevaux de dressage qu’il est amené à recevoir au CIRALE, et sa disponibilité d’esprit en ces temps de Jeux Mondiaux m’offrait une belle occasion : outre un échange fructueux sur nos observations, rendez-vous fut pris au printemps prochain pour étudier plus en profondeur les sujets souvent abordés avec lui, de la mâchoire et de son rôle dans la locomotion du cheval monté, et du travail musculaire de la ligne du dessus et des abdominaux.

J’ai parmi mes photos, des images de grimaces horribles sur des bouches martyrisées, de fonctionnements délétères de membres et de dos. Mais aussi de bouches fraiches et de reins actifs. Trop peu

Mardi 26 Août, c’est...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

1 commentaire(s) »

philippeboiret :
Le 25/09/2014 à 08h34

Tout cela est consternant !
Félicitations Nelly pour l'obstination que vous avez montrée et le travail effectué malgré tout.

Article publié le 24-09-2014

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés