Accueil » Le monde du cheval

JEM : endurance, l’épreuve de force...

L’épreuve d’endurance des JEM Alltech/FEI qui se sont déroulés en Normandie n’a pas échappé aux problèmes inhérents à cette discipline actuellement. Yves Riou notre collaborateur spécialiste de l’endurance, était sur place et a suivi pour nous l’épreuve et son contexte. Il livre ici son analyse et son ressenti.

Epreuve d’endurance des Jeux Equestres Mondiaux Alltech/FEI... Ou le pot de terre contre le pot de fer.
Pièce tragique en quatre actes avec prélude et grand final.

Prélude : elle nous avait prévenus !

Interviewée par Jocelyne Alligier le 13 Août alors qu’elle expliquait ses choix pour la composition de l’équipe de France, Bénédicte Emond-Bon, notre sélectionneur national, nous annonçait ce qui allait se passer pour l’épreuve d’endurance des JEM, le 28.

Fortes pluies
De fortes pluies ont précédé la compétition rendant les pistes très difficiles sinon dangereuses dans les herbus en baie du Mont St Michel. © Yves Riou

Bénédicte Emond Bon avait prévu les changements incessants de qualité de sol, la difficulté des passages sur les plages… (sur trois boucles différentes).
Elle avait prévu un choix de ferrures à toutes épreuves au détriment du confort du cheval. Elle avait aussi prévu la pluie ! Et oui la pluie !

Elle avait choisie une équipe d’hommes avec un bon état d’esprit, qui tout en courant pour la médaille, seront respectueux de leurs chevaux…
Et elle a eu raison !

Acte I. Une ambiance conflictuelle

Une ambiance conflictuelle qui va crescendo, plus on s’approche de l’épreuve !
Un an auparavant de nombreux cas de dopages au galop (courses plates) mais aussi en endurance, puis des décès de chevaux avaient été révélés au public par voie de presse. Ce qui avait créé un profond climat de défiance vis à vis de la discipline.

Les vétérinaires traitants européens s’étaient cooptés pour intervenir. Preuve que l’on connaissait aussi à l’avance chez les vétérinaires la difficulté de la course !

Plusieurs réclamations véhémentes de la part de...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

1 commentaire(s) »

finkosaida :
Le 27/09/2014 à 10h30

Habitant le Sud-Ouest, j'ai beaucoup apprécié les premières courses d'endurance. L'argent n'était pas le principal "en ce temps-là".Il m'arrivait de croiser des cavaliers connus qui entrainaient tranquillement leurs chevaux sur nos petits chemins du Lot.
Maintenant je trouve ce milieu peu ragoutant,et même détestable.

Article publié le 25-09-2014

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés