Accueil » On en parle

Les Prix Pégase 2014

L’Académie Pégase a décerné les Prix Pégase 2014, récompensant des ouvrages équestres. Le Prix Pégase est décerné à Louis Meunier pour Les cavaliers Afghans, tandis que le Prix Spécial Cadre noir est décerné à Guy de Labretoigne pour A nos chevaux et à ceux qui les sculptent.

Le Prix Pégase récompense, depuis 1989, un ouvrage sur le cheval et l’équitation, qui contribue à une large diffusion de la culture équestre.
Le Prix spécial Cadre noir récompense un ouvrage dont le travail s’adresse essentiellement aux professionnels, aux hommes de métier, aux chercheurs universitaires.

A nos chevaux et à ceux qui les sculptent Les cavaliers Afghans

Cette année, onze ouvrages concourraient :

  • Smoky, Will James, Editions Actes Sud
  • Histoire de la cavalerie, Frédéric Chauviré, Editions Perrin
  • Corpus Equi, Diane Ducret, Editions Perrin
  • L'homme à cheval sur les chemin de Compostelle, 1963 (la vie de Henri Roque), par Denise Péricard-Méa, Editions C'est-à-dire
  • Perspectives cavalières II, Galops, Jérôme Garcin, Editions Folio/Gallimard
  • Cavalcade, Florence Thinard, Editions Thierry Magnier
  • Les cavaliers Afghans, Louis Meunier, Editions Kero
  • L'exilé de Versailles, Dominique Basquiat, Editions City
  • Galop d'essai, Françoise Bourdin, Editions Belfond.
  • A nos chevaux et à ceux qui les sculptent, Guy de Labretoigne, Editions Art-Select.
  • Chevaux d'aventure, Anne Mariage, Editions Actes Sud.

A l’issue des votes, le Prix Pégase 2014 a été décerné à Louis Meunier pour son ouvrage Les cavaliers Afghans, tandis que le Prix Spécial Cadre noir 2014 a été décerné à Guy de Labretoigne pour A nos chevaux et à ceux qui les sculptent, aux Editions Art-Select.

La remise des prix s’est déroulée le samedi 18 octobre à Saumur, à l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation (ENE).
Toutes nos félicitations aux heureux lauréats, qui conformément au règlement, sont tous deux récompensés par un diplôme de l’Académie Pégase. Le lauréat du prix Pégase reçoit en outre une sculpture en bronze de Marine Oussedik (que les lecteurs de CS connaissent bien et qui fait partie de ceux qui sculptent les chevaux… avec talent) tandis que le lauréat du Prix Spécial Cadre Noir 2014 reçoit par un étrier à la française, symbole du Cadre Noir.

0 commentaire(s) »
Article publié le 02-11-2014

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire