Accueil » Le monde du cheval

Présidence de la FEI : que penser de la candidature de Pierre Durand ?

L'élection d'un nouveau Président pour la Fédération Equestre Internationale (FEI) aura lieu le 14 décembre à Bakou, en Azerbaïdjan. Un Français bien connu, Pierre Durand, a déposé sa candidature depuis quelques mois déjà. Nous avons souhaité revenir sur son parcours et analyser ses promesses électorales.

Ils sont six à avoir déposé leur candidature à la Présidence de la FEI, avant la date butoir du 1er septembre. SAR la princesse Haya de Jordanie avait annoncé le 12 août son refus de se présenter pour un troisième mandat. Après le candidat de la première heure, le Suisse Pierre Genecand (à qui l’on doit, entre autres, la renaissance du CSI de Genève), c’est le Français Pierre Durand qui a déposé officiellement la sienne. Les quatre autres candidats sont l'Espagnol Javier Revuelta del Peral (Président de la Fédération royale hippique espagnole), le Danois Ulf Helgstrand (Président de la Fédération danoise depuis 2003 et vice-Président de la Fédération européenne depuis 2010), le Britannique John McEwen (vétérinaire officiel sur les compétitions de la FEI) et le Belge Ingmar De Vos (secrétaire général de la FEI).

SAR la Princesse Haya de Jordanie
SAR la Princesse Haya de Jordanie (ici lors de la cérémonie d’ouverture des JEM en 2006) n’a pas souhaité briguer un troisième mandat. © FEI

Des noms qui, en dehors de celui de Pierre Durand, sont relativement inconnus du milieu équestre français. Sauf un peut-être, Ulf Helgstrand, le père d'Andreas Helgstrand. Ce cavalier danois a été plusieurs fois épinglé pour ses méthodes de dressage, après une affaire de langue bleue largement documentée, qui s'est soldée par un non-lieu de la fédération équestre danoise, aux mains de son père. Une affaire qui a très justement soulevé l'indignation de nombreux cavaliers danois, et entraîné la perte d'un sponsor pour Andreas Helgstrand.

Pierre Durand envisage, s’il est élu, de travailler avec des associations de défense animale, mais ne précise rien pour l’instant au sujet des maltraitances en dressage et en endurance

Il a donc très peu de chances pour qu'Ulf Helgstrand engage des actions concrètes en faveur de la protection du cheval s'il obtenait la présidence de la FEI, au regard de son bilan récent. Des actions particulièrement attendues par une majorité de cavaliers, comme du monde scientifique.

Bilan sportif et fédéral 

Et Pierre Durand ? Disons-le tout de go, le bilan de ses actions passées est beaucoup plus délicat qu'il n'y paraît...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 28-11-2014

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés