Accueil » Protection Animale

Fraude à la retraite des vieux chevaux : un jugement clément

Voilà un an et demi éclatait l'affaire de la « fraude à la retraite » avec l'arrestation d'un maquignon ardennais soupçonné d'avoir trompé des centaines de propriétaires sur le sort de leurs vieux chevaux. Reconnu coupable, sa condamnation à trois mois fermes apparaît cependant comme un jugement clément...

Nous nous étions fait l’écho de cette affaire dans notre article, paru en juillet 2013.
Jean D., 74 ans, entrait en contact avec des propriétaires pour leur proposer une offre des plus séduisantes : le don ou l'achat d'un cheval à prix très bas contre une retraite heureuse dans les prés verts de Normandie. Il se présentait comme un « amoureux des chevaux », promettait une « belle retraite et de bons soins », inspirait confiance... On le sait depuis un an, ce retraité revendait en réalité tous ces chevaux à un intermédiaire boucher de Carignan, dans les Ardennes, spécialisé dans les négoces avec les abattoirs.

Chevaux à la retraite
© catolla - Fotolia.com

Pendant les trois ans qu'a duré sa lucrative petite entreprise, ce sont 423 chevaux que ce retraité a ainsi récupérés dans le quart nord-est de la France, auprès de centres équestres et de particuliers. La plupart de ces chevaux finissent leur vie dans les abattoirs français et Jean D. empoche quelques 131 500 € de bénéfices... de quoi arrondir ses fins de mois d'après lui plutôt difficiles, avec ses 400 euros de retraite...

Le maquignon se présente comme un ancien entraineur de trot qui a toujours aimé les chevaux…

Jean D. a comparu au tribunal correctionnel de Charleville-Mézières le 1er décembre, pour abus de confiance et travail dissimulé : il n'a en effet jamais déclaré d'entreprise pour son sinistre commerce. Parmi ses centaines de victimes, 29 ont porté plainte.

A la barre, d'après nos confrères de La semaine ardennaise, le maquignon n'a que peu changé son discours habituel. Il s'est présenté comme un ancien entraîneur de trot « qui a toujours aimé les chevaux », qui « continue à suivre les courses » et qui a lancé un commerce « pour s'occuper » pendant la retraite. Niant avoir trompé chacune de ses victimes, il ne manque pas de pointer du doigt leur « naïveté » : les gens étaient « bien contents » de se débarrasser de leurs vieux chevaux et « savaient très bien » où ils finiraient... Une culpabilisation des victimes qui rejoint malheureusement l'avis de la FNC, estimant que ces gens n'ont pas été assez prévoyants (lire ici).

Récupérer des chevaux au meilleur prix…

Au cours du procès, face aux témoignages concordants, le maquignon finit par avouer avoir menti « quelquefois » pour récupérer des chevaux à de meilleurs prix. 

Son avocat maître Harir a plaidé la relaxe sur l'abus de confiance, arguant qu'en devenant le nouveau propriétaire de ces chevaux, Jean D. était en droit d'en faire ce qu'il voulait. Le juge décide finalement de douze mois de prison dont trois fermes, avec mise à l'épreuve de trois ans... Un jugement assez clément au regard de ce que Jean D. risquait, à savoir trois ans de prison et 375 000 euros d'amende. Il devra tout de même indemniser ses victimes de la valeur de chaque animal, et sera interdit de toute profession commerciale et de vente de biens ou d'animaux. 

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

2 commentaire(s) »

laetitia :
Le 12/12/2014 à 12h06

Beaucoup de commentaires sur la page facebook de Cheval Savoir !
Afin de sensibiliser plus de monde, réagissez vous aussi à cet article, soit sur facebook, soit ici dans cet espace "Commentaires" qui vous est réservé !

La Rédaction

MARIE CHRISTINE [invité] :
Le 20/12/2014 à 23h01

C'est une honte une peine aussi infime ! Et l'avocat de dire " il les avait acheté , il était libre d'en faire ce qu'il en voulait " Et la trahison à ceux qui lui on confié l'ami d'une vie espérant qu'ils allaient finir leur vie heureux , on en fait quoi ??? Je croyais que l'animal avait un statut . Cet homme aurait dû être condamné à 3 ans ferme et une grosse amende . J'appelle ça des " fumiers" ...mais que sont les maquignons , des sans coeur ...j'espère qu'il finira sa vie avec autant de souffrance qu'il a fait enduré à ses pauvres chevaux ...et le boucher qui était de mèche aussi !!

Article publié le 05-12-2014

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire