Accueil » Savoir pratique Education

Le cheval et le temps

Par Yacine Aouaneche


N°58
1 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Le mois dernier, nous vous présentions notre nouvelle rubrique « Education » confiée à Yacine Aouaneche, comportementaliste, dresseur-éducateur et spécialiste du travail à pied, qui nous aidera à mieux communiquer avec notre cheval… Ce mois-ci, il nous parle du temps : celui que nous n’avons pas toujours pour nous occuper de notre cheval comme nous le voudrions, mais aussi le temps qu’il faut au cheval pour assimiler les apprentissages. Le cheval et le temps : une équation à résoudre…

On veut toujours estimer le temps que l'on passe, soit pour des raisons économiques, soit pour des raisons d’organisation, de planning, de pronostics. La notion de temps est au cœur de notre quotidien.
Mais pour le cheval il n'en est pas de même. Dans la nature, le cheval a sa propre gestion du temps, entre ses phases d’alimentation –il broute par périodes, environ 16 heures par jour, mais ne fait pas de « repas » ! – ses déplacements, ses phases de sommeil (qui sont intermittentes) et ses moments où il ne « fait rien ».

Yacine Aouanèche
Yacine Aouanèche avec deux de ses chevaux. © L.Bataille

Parfois le temps entre dans sa vie : il doit décider rapidement si il doit s'enfuir ou pas, il en va de sa survie. Ses réflexes sont alors ultra- rapides. C’est cette rapidité même qui rend parfois l’éducation difficile.
Pour les humains le temps est divisé et organisé. Vouloir recréer cela avec les chevaux, ou chercher à les caser dans une plage horaire pour optimiser notre temps à nous, est un non-sens.
Malgré ces notions de temps et liées à nos fonctionnements biologiques, totalement différents, l’homme et cheval vont pourtant devoir collaborer…

Des pronostics de débourrage ?

Les propriétaires me demandent généralement combien de temps durera le débourrage de leur cheval. C'est une question légitime, que ce soit pour des questions économiques ou pour des questions d'organisation autour de cet événement.

Le fait de me rendre compte que la définition du temps divergeait entre cette jument et moi m’a permis inconsciemment de lâcher prise

On ne sait jamais par avance et avec précision combien de temps durera un apprentissage.
Avec l'expérience et le feeling, nous pouvons...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

1 commentaire(s) »

zaken :
Le 18/12/2014 à 19h22

Très intéressant article qui permet de prendre du recul sur le sujet.

Comme je le pense, et dans tout dans la vie, prendre son temps c'est gagner du temps ;)

Bravo pour ce boulot !

Article publié le 12-12-2014

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés