Accueil » Un cheval

Le fabuleux destin de Mylord Carthago

Ce grand étalon gris au nom de seigneur est devenu « le cheval d’une vie » pour Pénélope Leprévost, d’après ses propres mots. Les adieux émouvant de Mylord pendant le salon du cheval de Paris font presque oublier le scandale que représentait l’annonce de sa vente. Et présagent du meilleur pour sa carrière de reproducteur.

Mylord… un nom prédestiné pour cet étalon qui cumule des origines hors du commun : sa mère, Flagrance de Chalus, provient de la lignée d’Almé et par lui de Jalisco B. Quant à son père, Carthago Holst, sa carrière internationale sous la selle de Jos Lansink s’est révélée excellente, avec notamment une seconde place au GP d’Aix la Chapelle. Il naît en 2000 chez Paule et Jean-Louis Bourdy Dubois, des éleveurs situés près de Vichy dans l’Allier.

Mylord Carthago
Mylord Carthago a formé avec Pénélope Leprévost un couple mythique, vainqueurs de nombreux Grands Prix, comme ici, à Vienne dans le cadre du Global Champions Tour. © Sportfot/GCT

Mylord Carthago est l’un des derniers étalons nationaux français, sans doute aussi le dernier cheval que l’on puisse considérer comme « patrimoine commun » à tous les équitants du pays. Avec sa mise à la retraite se termine aussi l’époque où l’on pouvait dire « ce cheval sous les couleurs de l’Etat est un peu le mien ».

« C’est un amour de cheval, il a un mental incroyable ». Pénélope Leprévost

Les Haras nationaux l’ont acquis en 2005, pour le confier à Emmanuel Vincent en vue du cycle classique. Il détecte immédiatement le potentiel de sa monture et organise un rapprochement entre son éleveur et les HN. Deux ans plus tard, Mylord rejoint la cavalière internationale Pénélope Leprévost. Elle l’entraîne et le prépare aux échéances internationales sur toute l’année 2008, jusqu’à en faire son cheval de tête, comme elle en témoigne dans son livre Destinée cavalière, paru l’an passé chez Lavauzelle.

« C’est le cheval de ma vie »

L’attachement de Pénélope pour Mylord est très fort. Sans lui, elle n’aurait peut-être pas atteint si vite le niveau international. Mais ce qui la touche avant tout chez Mylord, c’est...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 22-12-2014

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés