Accueil » Interviews

Isa Danne : « Un cheval soumis perd sa créativité et le cavalier se prive alors d'un allié… »

Propos recueillis par Laetitia Bataille.


N°59
9 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Dans le cadre des grands entretiens exclusifs accordés à Cheval Savoir par une personnalité du monde du cheval, nous avons tenu à rencontrer Isa Danne, cavalière professionnelle et dresseuse. Son discours témoigne à la fois d’une très grande rigueur équestre et d’une profonde sensibilité. Posant sur les pratiques équestres actuelles un regard lucide, possédant un indéniable « sixième sens » avec les chevaux, elle apporte un message constructif, d’une grande ouverture.

Cheval Savoir : Isa Danne, quand avez vous commencé l’équitation ?

Isa Danne : J’avais treize ans, je montais dans une manade (chevaux et taureaux Camarguais). C’était une approche très nature du cheval.

C.S. Quel a été votre chemin ensuite ?

I.D. Après mon bac j’ai commencé des études d’art à l’Ecole Boulle puis au Beaux Arts, mais je m’ennuyais, j’ai alors décidé de me consacrer à l’équitation et de passer mon monitorat…
Cette formation a été un choc pour moi, j'ai découvert beaucoup de violence envers les chevaux mais aussi les humains. Des enseignants fatigués et désabusés par la précarité de leur situation. C’est une chose dont on ne parle pas suffisamment. Il en résulte beaucoup de stress, qui se répercute dans l’enseignement et sur les chevaux.

Isa Danne
Isa Danne : « Je prépare les chevaux pour qu’ils aient les moyens de faire au mieux de leurs capacités, je crois que c’est le principal ». © L.Bataille

J’ai découvert par exemple une pratique courante et honteuse, quand les chevaux ne sautaient pas bien ils étaient « barrés ». Mais quand malgré cela, le cheval continuait de sauter « mal » aux yeux de l’instructeur, quand il estimait le cheval irrespectueux, il lui brûlait les canons avec de l’essence de térébenthine. Je n'oublierais jamais... ce sont des pratiques courantes mais cachées… tout le monde sait mais on fait comme si de rien était !
Quand on est un petit élève moniteur, qu’on n’a pas d’argent, on ne dit rien, on a peur de se faire « saquer » à l’examen. J’en ai parlé avec les autres élèves à l'époque et sur une dizaine, on n’était pas nombreux à trouver cela inacceptable…

Les personnes qui me confient des chevaux au travail veulent que leurs chevaux soient performants mais aussi qu’ils soient en bonne santé et construits pour durer

C.S. Après cette expérience somme toute malheureuse, qu’est ce qui a orienté votre vie équestre ?

I.D. J’ai été profondément marquée par une rencontre, celle de Jean d’Orgeix.
Je n’avais pas les moyens à l’époque de suivre ses leçons, j’y assistais à pied dans la tribune. J’écoutais et j’ai commencé à comprendre certaines choses, ce qui à été déterminant dans ma progression par la suite.
Jean d'Orgeix, m'a offert de travailler avec lui en stage avec mes chevaux, j'ai commencé à entrevoir des solutions autres que la violence proposée lors de ma formation au monitorat. C'était simple, cohérent et il était très pédagogue.

C.S. Concrètement, qu’est ce que d’Orgeix vous a apporté ?

I.D. Il m’a ouvert une porte. Il m’a fait comprendre qu’un...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

9 commentaire(s) »

zaken :
Le 04/01/2015 à 17h00

Excellent témoignage, beaucoup de plaisir à lire, authentique !

danne :
Le 06/01/2015 à 16h37

Merci Zaken !

Au plaisir de faire connaissance ...peut être sur facebook ?

Isa

xixou :
Le 12/01/2015 à 22h03

C'est très encourageant! Vos chevaux sont beaux, ils n'ont pas de muserolles ni d'éperons pour réaliser tous ces airs, qui ne sont plus des airs savants, juste une expression, la possibilité d'être beaux et d'aimer ça. Bravo pour ce parcours et votre travail.

danne :
Le 13/01/2015 à 22h47

Merci infiniment Xixou, ça me touche beaucoup.
Au plaisir de faire connaissance.
isa

phguignard :
Le 14/01/2015 à 14h27

Merci.

danne :
Le 14/01/2015 à 17h44

merci phguignard
isa

equipassion :
Le 28/01/2015 à 10h37

Avec toute mon amitié à Isa, cavalière, pédagogue et personne que j'apprécie. Que de fleures en ce début d'année... Je n'ai rien à te demander pourtant, enfin pour l'instant !

JP

hirondl :
Le 28/01/2015 à 14h07

Je suis admirative. Et les photos sont magnifiées par les chevaux présentés.

danne :
Le 29/01/2015 à 15h29

Merci Philippe, au plaisir de ce revoir :)

Hirondl, merci pour les chevaux c'est le plus important dans tout cela :)

Article publié le 03-01-2015

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés