Accueil » On en parle

Une rédaction assassinée…

Par Laetitia Bataille et Amélie Tsaag-Valren


N°59
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Revue équestre spécialisée, Cheval Savoir est un organe de presse apolitique et non confessionnel. Mais la Rédaction ne peut rester muette face à l’assassinat, ce matin, de journalistes dans le cadre de leur travail quotidien, ainsi que de deux policiers. L’attentat a fait aussi huit blessés dont quatre dans un état grave.

Les faits sont insoutenables : en fin de matinée aujourd’hui, des tueurs armés ont abattu la quasi-totalité de la Rédaction de notre confrère Charlie Hebdo en plein centre de Paris, tuant notamment le dessinateur et directeur de la publication, Charb, ainsi que trois autres dessinateurs, Cabu, Tignous et Wolinski.
Quelles qu’aient pu être les publications de ce journal satirique, rien dans un monde civilisé ne justifiait d’assassiner des journalistes. La liberté d’expression est le socle, la raison d’être de notre métier. En attaquant Charlie Hebdo, c’est à ce droit inscrit dans la Constitution de notre pays que des barbares sans nom se sont attaqués.

Cabu Wolinski Tignous Charb

Les quatres journalistes assassinés ce matin, de gauche à droite : Cabu, Wolinski, Tignous, Charb.
Photos Wikipédia

Dénonçant les sottises ou les bassesses de notre époque, Charlie Hebdo avait également, dans des dessins humoristiques féroces et efficaces, pris fait et cause pour la défense animale, en dénonçant d’un trait de crayon musclé la corrida ou la vivisection, et une rubrique était consacrée chaque semaine aux droits des animaux. Les dessinateurs avaient maintes fois offert des dessins à des associations de protection animale.

Cheval Savoir partage le sentiment de révolte général et s’associe à la douleur des proches et des amis de ces victimes, ainsi qu’à la tristesse de toute la presse.
A l’émotion succède la colère de notre profession et bien au-delà, celle du peuple de France. Elle nous rappelle combien dénoncer et combattre l’intégrisme et la haine, quelle qu’en soit la nature, est une mission quotidienne…

Un numéro vert (08 05 02 17 17) est activé afin de recueillir tout témoignages pouvant aider à retrouver les tueurs.

0 commentaire(s) »
Article publié le 07-01-2015

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire