Accueil » Editos

La cause commune

Laetitia Bataille

A l’heure où va paraître ce numéro de février de CS, la nouvelle vient de tomber – précédée quelques heures avant d’une contre-information, et finalement confirmée : le Parlement a définitivement adopté le projet de loi reconnaissant à l’animal sa nature d’être vivant et sensible.
Cette modification historique du Code civil est l’aboutissement dix mois d’atermoiements et de débats parlementaires dont nous avons régulièrement fait écho dans nos colonnes.

Symboliquement, cette nouvelle aura été annoncée presque jour pour jour à la date de l’anniversaire de la mort de Gandhi, assassiné un 30 janvier. Le « Mahatma » – ce terme signifiant « grande âme » - à qui l’on doit cette phrase célèbre : « On reconnaît le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux »

Plus que jamais, CS est impliqué dans la défense des chevaux et de tous les animaux. Notre rubrique « protection animale » est là pour en témoigner avec des articles accessibles aux non-abonnés, afin de sensibiliser le plus possibles de personnes.

L’amour et le respect de l’animal impliquent nécessairement la recherche de son bien-être. C’est pourquoi notre revue, depuis sa création en 2009, a vocation d’aider tous les équitants à rechercher le savoir, pour le bien du cheval.

Cette quête de la connaissance indispensable au bien-être de notre compagnon de sport est partagée par d’autres instances, dont en toute logique nous nous sommes rapprochés : Cheval Savoir a en effet noué un partenariat avec le célèbre Haras de La Cense, connu pour son implication dans la recherche d’une meilleure communication entre l’homme et le cheval. C’est ce partenariat qui vous permet de recevoir gratuitement la newsletter « L’info Bien-être » - un titre qui ne pouvait que nous interpeller ! Ce partenariat réunit également Hippolia (une structure dédiée à la recherche et à l’innovation dans la filière équine) et notre confrère Cheval Pratique. Nous espérons que par cette démarche commune, la cause de chevaux pourra connaître sans cesse de nouvelles avancées…

Photo de couverture : © Alexia Khruscheva – Fotolia.com

Lisez le journal sans restriction :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

1 commentaire(s) »

petitkoala :
Le 11/02/2015 à 13h38

Encore un crime commis par les émiratis... Deux chevaux aux antérieurs fracturés lors d'une course soit-disant "nationale" (ainsi, le FEI ne peut intervenir... Sauf qu'il y avait 36 étrangers engagés, donc, où est la "régionalisation" ?)ont dû être euthanasiés... Mais quand donc ces criminels qui tiennent la terre entière avec leur fric seront-ils rattrapés par des lois CLAIRES et APPLIQUEES ? Le cavaliers avait 16 ans (mais il est prince, donc...). Ecoeurant, mais c'est malheureusement le tournant que prend notre Monde depuis quelques décennies...

Article publié le 01-02-2015

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire