Accueil » Connaissance du cheval

Le cheval et l’empathie

Par Amélie Tsaag-Valren


N°62
4 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Tout cavalier a au moins une histoire à raconter, durant laquelle le cheval paraît avoir perçu très précisément son état émotionnel. Rien de paranormal là-dedans : depuis quelques années, les scientifiques eux-mêmes reconnaissent de véritables facultés d’empathie chez le cheval… Des facultés qui permettent notamment aux chevaux d’aider les enfants autistes à s’ouvrir au monde…

L’empathie, tout le monde en a – au moins vaguement – entendu parler. Selon le Larousse, c’est la « faculté intuitive de se mettre à la place d'autrui, de percevoir ce qu'il ressent ». On la résume souvent par une petite phrase, « se mettre à la place de… »

Empathie
© Melissa Schalke - Fotolia.com

D’emblée, il n’est pas certain que les chevaux sachent réellement « se mettre à la place des êtres humains » ou de l’un des leurs. Un faisceau d’indices concordants tend cependant  à montrer qu’ils ressentent l’état émotionnel des personnes et de leurs congénères pour s’y adapter.

Des témoignages par milliers

Toute personne qui offre une place aux chevaux dans sa vie récolte dans son escarcelle des dizaines de récits inexplicables autrement que par l’empathie. La question de savoir si les chevaux sont influencés par notre état émotionnel vient toujours à l’esprit un jour ou l’autre !

L’empathie du cheval, dans sa définition de « faculté à percevoir l’état émotionnel d’autrui », a été le sujet d’une étude scientifique réalisée dans un centre équestre japonais.

Pour ma part, ce fut vers l’âge de...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

4 commentaire(s) »

dragonelly :
Le 17/04/2015 à 20h36

Merci pour cet article, dont la lecture m'a procurée beaucoup de plaisir :)
Par ailleurs, quelle joie de trouver, dans Cheval Savoir, une définition du spécisme.

Faites-nous encore beaucoup d'autres articles Amélie !

valren :
Le 17/04/2015 à 21h51

Merci dragonelly pour ce sympathique commentaire !
Oui, la définition du spécisme était nécessaire pour compléter l'extrait de l'article de Freud cité.

Je ne manquerai pas d'en faire d'autres, un complément à cet article est d'ores et déjà prévu le mois prochain !

laulysse :
Le 23/08/2015 à 22h03

Très intéressant !

cara :
Le 03/10/2015 à 16h50

Merci pour ce bel article.

Personnellement, ayant une importante déficience visuelle (entre autres), lorsque je constate certaines réactions de ma ponette, je me dis que même si elle ne sait pas se "mettre à ma place", elle a assez d' "intelligence" pour avoir appris seule à "me compléter" en trouvant elle-même les moyens de pallier à certaines de mes difficultés.
Parfois les gens me demandent si j'ai essayé de l' "éduquer" comme on éduque un chien guide ou un chien d'assistance (en voyant certaines de ses réactions), mais je me suis simplement contentée d'être ce que je suis, et c'est elle qui a fait les premiers pas pour créer des solutions à mes problèmes alors même qu'elle était encore une jeune pouliche.
Alors même si elle ne se met pas "à ma place" au sens humain du terme, elle est capable de comprendre beaucoup de choses et d'agir en fonction. C'est certainement ce qui fait de nous maintenant un duo inséparable.

Selon moi, entre la simple observation que les animaux font de nous pour apprendre à nous comprendre et à communiquer, et l'empathie pure, parfois la frontière est assez floue.

Article publié le 16-04-2015

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés