Accueil » Vos Questions, leurs réponses

Fièvre du poulain : prévenir la rhodococcose

Réponse du Dr. J. Laurent, éleveur.

N°8 Mars 2010
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
J’ai entendu parler d’une maladie très grave du poulain, la rhodococcose. Est-ce fréquent et existe-t-il un traitement ?
Madame Lucile N., Gisors

La rhodococcose est une maladie infectieuse due à une bactérie ubiquitaire nommée rhodococcus equi, abondante dans la terre et les crottins.
L’infection touche essentiellement les poulains de moins de six mois. Elle n’est pas rare dans les biotopes plutôt secs, la transmission se faisant principalement par inhalation des poussières contaminées. La bactérie est récurrente dans certains élevages dont les prairies et locaux ont été infectés. En effet, rhodococcus equi a la particularité de pouvoir vivre à l’état endémique dans le sol et dans les installations ; il résiste au froid et peut donc conserver son pouvoir infectant durant de longues années.
La rhodococcose est la principale cause de mortalité chez le poulain de deux mois. La forme infectieuse est, dans l’immense majorité des cas, pulmonaire.
Les premiers symptômes, souvent discrets au début, sont donc respiratoires : toux, augmentation de la fréquence respiratoire au repos. La fièvre vient vite confirmer l’origine infectieuse de ces symptômes respiratoires. Le diagnostic de la cause de cette infection est bien sûr biologique et bactériologique, mais chez le poulain de deux mois, il n’y guère que la rhodococcose qui soit à craindre devant une pathologie respiratoire fébrile. L’altération de l’état général (anorexie, amaigrissement, comportement abattu…) vient ensuite.
Le traitement de la rhodococcose pulmonaire est basé sur une antibiothérapie très prolongée, à base d’érythromycine, dont les indications sont fonction des protocoles vétérinaires.

description
Le poulain malade est triste, ne joue pas, porte la tête basse. Il s’éloigne davantage de sa mère car il tète moins. Il faut prendre sa température. © L.Bataille

Une maladie des paddocks poussiéreux

Se pose pour l’éleveur la douloureuse question de la récurrence de la maladie à chaque naissance.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 08-04-2010

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés