Accueil » Savoir pratique Dressage

Un cheval qui accepte mal la main…

Par Pierre Beaupère, cavalier professionnel et professeur de Dressage.


N°63
6 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Le cheval que je vous présente ce mois-ci est, selon sa propriétaire : « un entier espagnol de 7 ans. Je l'ai acheté il y a 2 ans, il venait juste d'être débourré. C'est la première fois que je monte un jeune cheval, comme lui je considère que je dois tout apprendre! Je ne sais galoper plus ou moins correctement que depuis septembre ». Ce cheval manifestement ne « pousse » pas assez derrière et accepte mal la main…

Sa cavalière m’expliquait aussi dans son mail qu’elle a laissé une autre cavalière plus « expérimentée » monter le cheval et que celle-ci l’a monté assez durement. Il en a résulté pas mal de difficultés de comportement et un acculement et des défenses qu’elle a mis plusieurs semaines à faire disparaître. C’est la raison de ma mise en garde au début de l’analyse, que j’ai laissée car elle sera, à mes yeux, utiles aux cavaliers débutants et moins expérimentés, qui oublient souvent que leur manque d’expérience ne veut pas dire que leur cheval leur fait confiance, et qu’un autre cavalier trop dur peut abîmer cette relation qui met si longtemps à se tisser…

Chère Karine,

J’aime beaucoup votre cheval, il semble très puissant et effectivement très gentil.
Ma première remarque est de ne surtout pas le laisser être monté par tout le monde. Vous semblez laisser régulièrement d’autres cavaliers le monter, évitez cela au maximum car, effectivement, un mauvais cavalier (même s’il semble plus expérimenté que vous) peut détruire en quelques minutes des mois de travail et même provoquer des défenses difficiles à gérer.

Lorsqu’il résiste ou tente d’arracher les rênes, fixez une seule main. Fixez votre main extérieure et relâchez la rêne intérieure. Votre main extérieure ne doit pas bouger !

En ce qui concerne votre travail, il faut l’axer dans un premier temps sur deux points : que le cheval se pousse beaucoup plus de derrière et qu’il accepte mieux la main.

Première chose : laissez complètement...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

6 commentaire(s) »

alesk :
Le 31/05/2015 à 11h31

Bonjour,
Analyse et vidéo très intéressante.

simon :
Le 04/06/2015 à 09h55

Bonjour,

Analyse très complète et intéressent.
Je n’ai pas de problème comme Karine mais ces conseils peuvent aussi me servir à remettre les choses en mémoire ( choses que l’on a tendance souvent à oublier )
Comme ça je pourrais continuer améliorer le contact et revenir un peu au travail de base, pour ça merci Pierre.

Est-ce que le travail à la longe ne pourrais pas aider le cheval de Karine à trouver le contact sur des rennes qui serais plus stable ?
Qu’en pense tu Pierre.

amik :
Le 05/06/2015 à 14h57

Oui, merci,ces "leçons" et conseils pertinents sont bien utiles !
Une question : est-ce qu'un travail sur cavalettis pourrait améliorer l'engagement des postérieurs ?


:
Le 11/06/2015 à 22h27

Un peu en dehors du problème mais il serait tellement prudent que Karine porte un casque...Valentina Truppa est une cavalière internationale de dressage, elle est tombée sévèrement et le port du casque lui a peut être sauvé la vie ! Même en dressage un accident peut vite arriver.

xixou :
Le 05/07/2015 à 22h14

Bonjour !
Cet article m'intéresse grandement ! J'ai le même prototype à la maison, un PRE entier de 4 ans et demi (un peu plus jeune quand même) qui a du mal avec le contact et qui ne se méjuge pas non plus avec des allures similaires à celui de Karine.

Comme je suis fervente lectrice je l'ai souvent longé et monté dans le "grand trot" en tenant compte de vos conseils, cela dit j'ai une question :
Même dans un trot très actif, même en transition descendante galop/trot, mon cheval (et celui de la vidéo aussi), ne se méjuge pas pour autant, au mieux il se juge correctement...

On m'a conseillé les descentes d'encolure, mais sur des allures lentes (pour ne pas mettre sur les épaules), cela a amélioré sensiblement la qualité du contact (avec séance de longe en rênes fixes) mais je ne voit pas l'engagement des postérieurs s'amplifier non plus...

Karine et moi avons nous des chevaux qui pourront réellement améliorer la qualité de leur poussée? Que peut-on espérer?

En espérant que vous aurez eu le courage de me lire et de me répondre.
Cordialement

emma :
Le 09/03/2016 à 19h28

Nouvelle abonnée sur le site, j'aimerais bien avoir des nouvelles de Karine, je suis très intéressée par sa progression....

Article publié le 29-05-2015

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés