Accueil » Le monde du cheval

EquuRES : une labellisation pour l’environnement et le bien-être

Par Amélie Tsaag-Valren, avec la participation de Lola Quitard.


N°68
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Le Longines Masters de Paris a récemment obtenu le label EquuRES, qui vise à distinguer des évènements respectueux de l’environnement et du bien-être animal. Les Jeux Equestres Mondiaux de 2014 en Normandie avaient également reçu cette distinction pour leurs écuries sportives, l’an dernier. Des aspects logistiques bien connus des professionnels, souvent invisibles du côté du public. Nous avons souhaité en savoir plus…

La labellisation est-elle l’avenir des professionnels du monde équestre ? C’est ce qu’avait affirmé Paul Essartial lors des dernières assises de la filière, à Caen. Le label EquuRES (de Equus, cheval, et RES pour « responsable ») se base sur neuf thématiques centrées sur le respect de l’environnement et le bien-être du cheval.

Bien-être
© Nestronik - Fotolia.com

Le label vise à récompenser les bons gestionnaires, et s’adresse uniquement aux structures pérennes : centres équestre, sites de compétitions, élevages… les neuf thématiques prennent en compte :

  • L’alimentation et la litière (privilégier les ressources naturelles et l’approvisionnement local)
  • Le bien-être animal et les soins vétérinaires
  • Les déplacements, les transports et les engins agricoles (à limiter au maximum pour l’impact environnemental)
  • L’eau
  • L’énergie (chauffage, éclairage et équipements)
  • Les espaces extérieurs et le paysage (dont la préservation de la biodiversité)
  • La gestion du fumier et des déchets
  • La gestion des bâtiments
  • La gestion des équipes et de la communication

Chacune d’elle se décline en 11 à 19 critères bien précis, sur trois niveaux d’engagement (de « minimum » à « excellence »), plutôt inspirés de la gestion agricole.

Le label ne pénalise pas les structures qui envoient leurs chevaux à l’abattoir, ni les éleveurs qui surproduisent. Un travail avec une association de protection aurait pris en compte ces demandes majeures.

Répondre aux exigences sociétales…

La maltraitance du cheval et les gestions polluantes ne...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 23-12-2015

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés