Accueil » Entretien du cheval

Les crevasses, un problème hivernal

Par Dominique Lambert-Lefranc et le Dr. Jacques Laurent


N°68
1 Commentaire(s)
Imprimer cet article
C’est l’humidité qui est responsable des crevasses – elles peuvent donc se produire en toute saison. Toutefois le froid les potentialise. Il faut donc être particulièrement vigilant en hiver, car une fois les crevasses constituées, elles sont difficiles à guérir ; elles sont douloureuses, peuvent s'infecter et même faire boiter le cheval.

Les crevasses apparaissent plus volontiers dans le creux des paturons, qui sont exposés à l’humidité et à la boue des prairies et des chemins. De surcroît, la peau est fine et sensible dans cette région, souvent dépigmentée.
Les crevasses peuvent aussi (beaucoup plus rarement) apparaître au niveau du pli du genou.

Le travail dans un terrain humide
Le travail dans un terrain humide et boueux favorise l’apparition des crevasses. © L.B.

Les crevasses du paturon sont beaucoup plus fréquentes aux postérieurs qu'aux antérieurs. La nature, toutefois, a prévu une prévention naturelle : chez certains chevaux (particulièrement les chevaux de trait et les poneys) les fanons sont constitués de poils assez longs et abondants, qui, lorsqu’ils sont laissés suffisamment longs, agissent comme de petites gouttières naturelles et font couler l’eau à distance des paturons.

L’essentiel est d’éviter la surinfection, en traitant avec un produit antibactérien, et anti-fongique

En outre, chez certains poneys, la disposition...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

1 commentaire(s) »

alixrenoux :
Le 23/01/2016 à 20h27

Et pour les chevaux aux fanons très fournis, que recommandez vous ? Il me semble que l'abondance des poils constitue un nid à microbes favorisant les crevasses, même lorsque les conditions météorologiques sont bonnes.
Cordialement,

Alix

Article publié le 20-01-2016

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés