Accueil » Savoir pratique Obstacle

Abord de l’obstacle : gérer, ne pas subir !

La réussite d’un parcours dépend de nombreux facteurs, parmi lesquels la manière de gérer l’abord de chaque obstacle joue un rôle décisif.
En effet, il s’agit d’arriver dans une foulée juste qui permettra de mettre toutes les chances de son côté pour un franchissement sans faute, avec suffisamment de puissance s’il s’agit d’un droit, ou suffisamment de couverture s’il s’agit d’un oxer, avec une foulée courte pour tourner dès la réception ou longue et avec beaucoup de trajectoire pour gagner du temps.
De nombreux cavaliers s’en remettent un peu au hasard. Mais pour avoir des résultats réguliers, il est indispensable de soigner la préparation de chaque obstacle pour avoir un abord réellement “construit”.

Les cavaliers professionnels donnent tous l’impression que c’est facile. Et pourtant, ils ont la même vue que vous. La grosse différence est la qualité de leur préparation.

En effet, il n’est pas facile de “voir” la foulée. Certains cavaliers s’en remettent un peu au hasard ou au feeling de dernière minute : “Je verrai bien lorsque je serais proche de l’obstacle, si la foulée est courte, je tire, si elle est longue, je pousse…Si elle est trop longue, je ferai un petit pied au dernier moment car mon cheval est assez généreux pour le faire »

«Tenez compte de la position de l’obstacle dans le parcours afin d’obtenir une réception qui correspond à la bonne préparation de l’abord suivant. »

Ce qu’il faut rechercher, c’est un cheval qui part au galop en équilibre, qui peut accélérer ou freiner à tout moment sur un simple changement d’attitude du corps du cavalier, qui galope « engagé », qui peut partir dans le pied d’un obstacle (puisqu’il est en équilibre) ou sur une foulée longue (puisque le « moteur » est « embrayé ») ce qui de toutes les façons, vous permet de choisir entre une foulée de plus ou de moins puisque sa « foulée engagée » est plus courte.

description
© Yvan Benoist-Gironière

Mais il y a de mauvaises habitudes à combattre.

Ne restez pas sur des allures lentes, par peur de ne pas pouvoir contrôler votre cheval. Le résultat donne un cheval qui n’a qu’un objectif : s’échapper. Et lorsque le cavalier se présente devant l’obstacle, il n’a qu’une solution, accélérer pour pouvoir sauter.
Devant l’obstacle, dans la zone de pré abord à sept/huit foulées, ne « jetez » plus votre cheval vers l’obstacle sans contrôle.

Lorsque vous hésitez entre deux solutions, faites rapidement un choix et ne changez plus. Apprenez à votre cheval et à vous-même à gérer les allures rapides. Ayez confiance en ces allures et gagnez le sentiment de pouvoir les conserver dans les grandes courbes.

Les quatre étapes de la réussite

Le travail d’abord de l’obstacle peut se décomposer en quatre étapes :

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 21-04-2010

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés