Accueil » Culture équestre

Quand le cheval prédit l'avenir…

« Hippomancie », voilà un mot qui fait sourire dans une société occidentale cartésienne et bien rodée. Et pourtant… Par le passé, en fonction des interprétations, le cheval « décidait » qui doit vivre ou mourir. Des guerres ont été déclarées, des décisions importantes prises, des villes fondées, des rois intronisés… sur une simple observation de chevaux ! Petit voyage dans l’histoire…

Cette divination (mancie) par le cheval (hippo) a revêtu une grande importance dans les sociétés européennes de l’Antiquité. Au Moyen Âge, les missionnaires chrétiens ont eu raison d’elle. Pourtant, ce culte qui inversait les rôles rapprochait l’être humain d'une nature sacrée…

Hippomancie
© Mari_art - Fotolia.com

La désacralisation du cheval est un phénomène très progressif, pendant lequel l’animal est passé du statut de divinité à celui de « produit » que l’on peut cloner. La disparition de l’hippomancie représente une étape importante de cette désacralisation, puisqu'elle mène à la notion d'animal-machine et d'animal-objet, défendue par certains philosophes de la Renaissance.

L’auteur et réalisateur Riad Sattouf se moque de l'hippomancie et du culte du cheval dans son film « Jacky au royaume des filles »

Toute sortes de divinations s'appuyaient sur le cheval : interprétation des hennissements (au Tibet et en Perse), des mouvements (en Germanie et chez les Slaves), des traces laissées, ou encore des ossements (en Mongolie).

Darius, roi de Perse grâce à son cheval !

Les Perses – futurs Iraniens – accordaient une grande importance aux chevaux, particulièrement ceux de leurs cavaleries militaires. Six siècles avant notre ère, un « politicien » de l’époque aurait exploité cette croyance à son profit, du moins si l'on en croit Hérodote, historien Grec de son état.

Il a pour nom Darius. Six nobles se disputaient le titre suprême, Darius soutenant l'instauration d'une monarchie sur l'empire Perse. Celui dont le cheval hennira le premier recevra le titre de roi. En concertation avec son palefrenier, il décide de tricher...

Il présente une jument en chaleur à...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 20-03-2016

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés