Accueil » Portfolio

Audray Saulem : la photo dans le sang

La jeune photographe Audray Saulem expose en ce moment à Paris des “Carnets de voyage” consacrés au desert marocain. Mais elle aime également laisser son objectif s’attarder sur la beauté et le mystère des chevaux. Des images que nous avons aimées et que nous vous présentons dans ce Portfolio.

Audray Saulem à la photo « dans le sang »… Très jeune, elle découvre en effet travail de son arrière grand-père photographe. La suite de sa vie est guidée par cette ambition. Des ateliers beaux arts et photographie à l’époque du lycée à l’école de photo de Paris Icart, son travail l’amène à entrer dans le métier en 2002. Son énergie et sa passion lui mettent rapidement le pied à l’étrier.

Audray Saulem
© CJV

Audray Saulem couvre plusieurs années au Maroc l’aventure du Marathon des Sables, elle apprend la photo de mode entre studios photo en voyages, en Afrique du Sud et à Los Angeles ou Miami notamment.
Elle est aujourd’hui une jeune photographe déjà dotée d’une riche expérience. Sa passion devenue métier, elle peut désormais pleinement exprimer ses envies de photo et présenter au public son univers.

Interview

Cheval Savoir : Audray Saulem, Comment êtes-vous venue à la photo ?

Audray Saulem : Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours aimé faire des photos. À 15 ans, c’est devenu une évidence, j’avais besoin d’exprimer en lumière mon univers intérieur.
Lorsque j’ai parlé de mon désir de devenir photographe à ma famille, ma grand-mère m’a annoncé que mon arrière grand-père était lui aussi photographe, amateur certes, mais passionné.
Je retrouve alors toutes ses photographies de l’époque (tout début du XXème siècle) sur des négatifs, sur plaques de verre. Je retrouve également ses vieilles chambres photographiques en bois, un veritable trésor !
Je me souviens de l’émotion qui me submerge lorsque j’ai découvert Ses incroyables portraits de personnages du cirque, et d’une manière générale de personnalités hors-normes, en marge de la société. Plus de doute possible, je serais photographe ! Et s’est révélée par la suite, au cours de mes études, une réelle appétence pour le portrait.

C.S. Etes-vous cavalière, ou simplement amoureuse des chevaux ?

A.S. C’est à l’âge de 8 ans que pour la première fois, je me suis hissée sur le dos de cette bonne vieille Callipyge, une adorable jument noire qui a étrenné à l’époque, les culottes de cheval de bon nombre de cavaliers et cavalières en devenir. Je suis immédiatement tombée amoureuse des chevaux et de la pratique de l’équitation.
Je prenais le même plaisir à m’occuper des chevaux, passer du temps à prendre soin d’eux, au box ou en pâture, qu’à travailler et progresser dans la discipline, des heures durant.

C.S. Y a-t-il un lien entre vos photos de chevaux et votre passion du cheval ?

A.S. Le contact avec les chevaux m’a toujours apporté bien-être et sérénité ; et la pratique de ce sport m’a appris la discipline, la persévérance, le travail en duo. Quel bonheur que de sentir pour la première fois la connivence et l’entente parfait avec son cheval !
En arrivant à Paris en 2000, j’ai arrêté la pratique de l’équitation pour me consacrer pleinement à mes études de photo.
J’ai très vite commencé à travailler en tant qu’assistante photo, jusqu’au jour où un des photographe, avec qui je travaillais depuis quelques temps, me parle d’un reportage commandé par l’Equipe Mag sur le championnat d’Europe de concours complet à Fontainebleau. Il m’obtient une acrréditation et m’emmène avec lui. J’avais toute liberté sur les images que je désirais faire ! J’ai donc réalisé cette série des champions au box. C’était au petit matin, la lumière était magnifique et l’écurie presque déserte, les chevaux encore somnolents. J’aurais pu y passer la journée entière ! Tout était en place, les images s’enchaînaient naturellement. Un moment magique. Je cherche aujourd’hui à rapprocher ces deux passions même si la photographie équestre n’ai pour le moment pas le coeur de mon travail.

Expo en cours

« Carnets de Voyage » présente les paysages du désert Marocain, photographiés sur plusieurs années lors du Marathon des Sables. Des paysages époustouflants aux couleurs flamboyantes invitent au voyage et à la méditation.

Exposition du 1er au 30 juillet 2016
Galerie Maître Albert
6, rue Maître Albert
75005 Paris

Un concert gratuit Pop Rock aura lieu à la galerie le Vendredi 22 juillet à partir de 18H30. Entrée libre.

Portfolio

Portfolio Audray Saulem
© Audray Saulem

...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 24-07-2016

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés