Accueil » On en parle

Rio 2016 : l’équipe de France médaille d’or en complet !

Par Amélie Tsaag-Valren


N°73
2 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Incroyable. Les mots manquent pour qualifier la prestation de l’équipe de France de complet à Rio. Au terme d’un énorme suspense, les Bleus montent sur la première marche du podium… Cerise sur le gâteau, cette double médaille est aussi la première victoire française à Rio. De quoi effacer les mauvais souvenirs de Londres.

Au terme de trois jours particulièrement tendus, l’équipe de France a fait la différence sur l’hippique, remontant de la troisième place du provisoire à la première grâce aux erreurs de ses concurrents australiens et néo-zélandais, et surtout au talent d’Astier Nicolas. Assurant une très bonne reprise de dressage, il a réalisé un véritable exploit sur le cross, partant en ouvreur pour terminer sans fautes.

Astier Nicolas
Astier Nicolas laisse éclater sa joie ! Toutes nos félicitations ! © France TV Sport

Le suspense a duré jusqu’au dernier parcours ! Interrogé par notre confrère France Télévision, Astier Nicolas a donné sa première réaction : « On a eu beaucoup de rebondissements sur le saut d’obstacles. J’espérais hier que l’on puisse accrocher la médaille d’or. Je suis très ambitieux, j’en voulais beaucoup ». Il évoque la bonne forme et la solidarité de l’équipe de France comme facteurs de succès.

Le cross était particulièrement redouté. A l’issue de ce parcours très sélectif qui a vu les Français jouer la prudence, quatre nations restaient en lice pour un podium : l’Australie (en tête du classement provisoire), la Nouvelle-Zélande, la France et l’Allemagne. De ces quatre équipes, seule l’équipe de France disposait encore de son « joker », c’est-à-dire de ses quatre cavaliers. La possibilité d’effacer le plus mauvais score à l’obstacle a permis de décrocher l’or.

Le parcours d’obstacle ne comptait pas de difficulté majeure, si ce n’est un triple particulièrement piégeux, responsable de la seule chute, celle d’un cavalier brésilien.

Karim Laghouag a ouvert le bal avec le premier sans faute et un point de temps dépassé. Avec les fautes de l’Australienne Jonelle Price et du Néo-Zélandais Stuart Tinney, ces deux équipes reculent au provisoire, rendant l’or accessible. Des espoirs d’autant plus permis que l’écuyer du Cadre Noir Thibaut Valette boucle un superbe parcours sur son hongre SF de 11 ans, Qing du Briot.

La joie est de courte durée, car avec deux barres et 8 points sur les deux derniers obstacles, Mathieu Lemoine et Bart L font reculer la France à la troisième place du provisoire, plaçant une pression énorme sur le jeune cavalier toulousain Astier Nicolas. Les Allemands, qui enchaînent les sans-faute avec notamment un Michael Jung très en forme sur son fidèle Sam, remontent au score.

Pour garder toutes les chances de podium, Astier Nicolas devait obligatoirement réaliser un sans-fautes sur son Selle français de 13 ans, Piaf de B’Neville. Il réussit brillamment, faisant remonter la France à l’argent au provisoire. C’est sur le Néo-Zélandais Mark Todd que repose toute l’issue de ce complet par équipe : sans fautes, la Nouvelle-Zélande garderait l’or, quatre points et elle serait médaille d’argent, huit point et elle serait médaille de bronze. Sa monture Leonidas II apparaît épuisée. Avec 16 points, les erreurs de Mark Todd placent l’équipe de France médaille d’argent. Alors qu’ils dominent le complet depuis des années, William Fox-Pitt et Chilli Morning se sont montrés décevants eux aussi, ne terminant que 18e au provisoire. 

L’Australien Christopher Burton joue lui aussi le sort de son équipe, servi par son très rapide Santanos II. Deux barres tombent, une sur le triple, une seconde sur la combinaison. La France termine en tête, avec un total de 169 points. L’Allemagne est à 172,80, l’Australie à 175,30.

Trois cavaliers français restaient en lice pour une médaille en individuel. Astier Nicolas a réalisé un doublé historique en décrochant l’argent, derrière l'inattaquable Michael Jung, et devant Philip Dutton (bronze) un cavalier australien courant sous les couleurs des Etats-Unis.

2 commentaire(s) »

catherinek :
Le 10/08/2016 à 06h15

Bonjour
Cette compétition à été passionnante de bout en bout,avec un niveau très releve.les Français n ont rien lâché malgré les incidents et sont restés très soudés. Félicitations. C est aussi la seule équipe a avoir terminé à 4 ne l oublions pas.
Par contre si Mr Fox Pitt n est que 18 ième. Il faut saluer la qualité de son équitation.il a fait une démonstration dans les 3 disciplines. Je trouve le qualificatif décevant inapproprié, surtout après son terrible accident. Chapeau bas.
Cordialement
Catherine Kauffmann

laetitia :
Le 10/08/2016 à 20h17

Chère Catherinek

Vous avez raison, le terme de "décevant" est inapproprié. Williamm Fox-Pitt est et reste un immense cavalier. Sa (relative) contre-performance, ainsi que celle du grand Mark Todd, ont surpris. Certes, la contre-performance fait partie de la "glorieuse incertitude du sport" mais amène toujours un sentiment de...surprise, lorsqu'il s'agit de cavaliers aussi talentueux.

Bien cordialement

Laetitia Bataille
Rédactrice en Chef

Article publié le 09-08-2016

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire