Accueil » On en parle

Concours de La Baule :
Chambry va mieux !

Pour l’épreuve-phare de ce grand concours classique, un parcours sélectif sans excès, selon le souhait du Chef de piste, Frédéric Cottier, qui a voulu que, lors de la reconnaissance, chaque concurrent puisse se dire : “le sans-faute est faisable”. Treize couples se sont effectivement retrouvés au barrage du Grand Prix de la Ville de La Baule.
En revanche, la malchance a voulu qu’un cheval doive être hospitalisé à l’ENV de Nantes.
description
Remise des prix du Grand Prix Longines de la Ville de La Baule : de g. à dr. René Pasquier, Président du Jumping International de France ; Yves Métaireau, Maire de La Baule ; Mario Deslauriers (USA) ; Maclain Ward (USA) ; Jesus Garmendia Echevarria (ESP) ; Alain Henry, directeur France Longines. © PSV Jean Morel

Les tribunes du stade François-André ont fait le plein dimanche, pour la dernière journée du Jumping Officiel de France, dont le moment phare était évidemment le Grand Prix Longines de la Ville de La Baule.
Cinquante couples étaient engagés dans ce barème A avec barrage, ont le parcours a été imaginé par le chef de piste Frédéric Cottier. « C’est très difficile de faire un pronostic du nombre de sans-fautes dans ce genre d’épreuve », indiquait-il. « Idéalement, on souhaite qu’il y en ait une dizaine. Mon dilemme, c’est que je ne veux pas que ce soit trop difficile pour les chevaux. Je préfère qu’il y ait des petites fautes un peu partout, liées souvent à une faute d’inattention du cavalier ou du cheval. Ce que j’aime, c’est qu’à la reconnaissance, chaque cavalier puisse se dire que le sans-faute est faisable. »
Les souhaits du chef de piste ont été réalisés, puisque treize couples se sont retrouvés au barrage.
Dans ce Grand Prix, c’est le couple américain champion olympique par équipe en titre, Mclain Ward et Sapphire, qui ont remporté la palme, suivis de Mario Deslauriers avec Urico (USA) et Jesus Garmendia Echevarria avec Lord du Mont Milon (Esp).

La chute de Chambry


En revanche, l’épreuve a dû être interrompue pendant une vingtaine de minutes du fait de la chute d’Alexander Hufenstuhl et Chambry (All) sur le deuxième élément du double (n°9) lors du barrage. Chambry, hongre Holsteiner de 13 ans, souffre d’une luxation du paturon antérieur gauche.
L’examen radiologique a permis de constater qu’il n’y avait pas de fracture du paturon. Une immobilisation sous plâtre a été réalisée. Le cheval a été transporté à l’Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes où il a été admis par le Docteur Olivier Geffroy. Le pronostic vital du cheval était favorable.

Il est à noter que la qualité du sol n’a pas été mise en cause, tous les cavaliers ayant fait part de leur satisfaction à propos de la bonne tenue du terrain et de la piste.

Aux dernières nouvelles, Chambry va bien : il est toujours en soins à l'Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes, et devrait retourner en Allemagne d'ici deux semaines. Cheval Savoir lui adresse tous ses vœux de prompt rétablissement !

0 commentaire(s) »
Article publié le 18-05-2010

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire