Accueil » Interviews

Lucien Grüss : « Les chevaux m’ont appris à être plus humain »

Propos recueillis par Nelly Valère

N°10 Mai 2010
2 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Grüss…un nom magique dans le monde du cirque et dans celui du cheval. Lucien Grüss est un artiste de spectacle à part entière et l’un des meilleurs spécialistes actuels du travail à pied et en liberté. C’est aussi un homme de cheval complet, qui parle sans détours.
Cheval Savoir est allé le rencontrer. Il nous livre son sentiment sur les différents chevaux, ses anecdotes, sa philosophie…riches d’enseignements…
description
© Coll. L. Grüss

Cheval Savoir : Il y a des carottes sur la table de votre loge : je suppose que c’est pour vos chevaux ?
Lucine Grüss : Eh oui ! Toute peine mérite salaire. Je les coupe d’avance : ça pourrit mes poches de smoking, mais je n’ai pas le choix ; des smokings, ça se trouve, mais des bons chevaux, ce n’est pas toujours facile.

C.S. Comme un militaire des siècles passés, un artiste de cirque parle de sa « cavalerie »…De combien de chevaux se compose-t-elle ?
L. G. Dix. J’ai toujours l’un de mes derniers arabe-camargue qui a 27 ans maintenant, et les autres sont des lusitaniens. L’élevage qui me fournissait était issu d’un premier croisement d’une jument Camargue avec un étalon Andrade (Portugais, donc), puis d’un deuxième avec un pur-sang arabe. Cet élevage s’est tourné maintenant vers l’endurance en croisant avec un anglo, et les produits sont trop fins pour moi. Le modèle des lusitaniens convient parfaitement au travail en liberté en groupe comme en individuel. Et puis l’équilibre sur les hanches leur est plus naturel qu’aux chevaux de sang anglais ou arabe, et c’est donc moins compliqué pour eux.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

2 commentaire(s) »

laurence :
Le 28/05/2010 à 14h21

Merci Monsieur Grüss pour ce formidable interview.
Le monde équestre manque cruellement de personnes comme vous !

ellebasi :
Le 28/05/2010 à 21h49

j'ai eu l'immense chance, quand j'avais environ 17 ans , de monter dans un centre qu'avait repris le frère de Lucien, Philippe Gruss, pendant un an , du côté de Tours. J'ai monté des chevaux fabuleux , des lusitaniens entiers, alors que je ne pratiquais l'équitation que depuis peu. Il m'a donné la passion du dressage et j'en garderai toute ma vie un souvenir extraordinaire . J'ai vu plusieurs fois Lucien avec ses chevaux , toujours avec autant d'émotion . Merci à eux , merci mille fois !

Article publié le 25-05-2010

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés