Accueil » On en parle» Livres équitation

Livre du mois

Jean d’Orgeix, disparu en 2006 dans un accident de voiture, était un chercheur doublé d’un pédagogue passionné. A partir de ses observations, ses réflexions et sa pratique, il nous a proposé dans ce livre des conseils pour utiliser ses mains et aussi ses rênes.
description

Le livre commence par cette simple phrase :

« Ne pas parler d’un problème
Simplifie les choses
Mais ne les résout pas »

Jean d’Orgeix déplore pour commencer le tabou qui existe autour des « mains », mains dont le savoir est pourtant indispensable à l’équitation savante et dont sont dotés tous les grands écuyers. Tenir les rênes à pleine main, le pouce serré pour ne pas qu’elles glissent, les mains avancées, les avant-bras dans le prolongement des rênes, les poignets non cassés… Les rênes ainsi empoignées servent à tenir le cheval, le conduire, le ralentir, l’arrêter mais comment ?

Cela n’est pas dit dans les manuels, mais pour lui, il ne reste pas beaucoup de solution à cette tenue de rênes : en tirant ! Toute épreuve de force, comme la traction, est pourtant vouée à l’échec avec un animal de la taille du cheval ! Ces actions, continues et symétriques ne peuvent qu’entrainer des réactions d’opposition chez le cheval : résistances, contractions, défenses … Les mains sont des « ennemies potentielles » de part les brutalités, les à-coups, les violences, les résistances immodérées dont elles peuvent être les auteurs.

Dans tous les sports, l’athlète apprend le maniement de son instrument : comment tenir et se servir d’une raquette, d’un club, d’un javelot, passer un témoin… Mais en équitation, on n’apprend ni à pianoter, ni à faire vibrer les rênes, ni à reculer la main sans exercer de traction … Aucune explication technique n’est enseignée concernant le rôle amortisseur des doigts, des poignets, des épaules, pas plus que sur la longueur des rênes constamment raccourcies.

Mais comment se servir des mains ?

2 commentaire(s) »

soffad :
Le 02/07/2010 à 12h20

Pensant bien connaitre la philosophie de J.d'Orgeix en ce qui concerne le dressage du cheval "en vue de l'obstacle"...et plus particulièrement la position des mains pour une meilleure utilisation des rênes, je me permet d'aller plus avant dans les propos parfaitement justifiés de la rédaction de "CHEVAL SAVOIR" en conseillant évidemment l'achat du livre "LES MAINS et autres non-dits de l'équitation" chez Belin...
Mais aussi a inciter le lecteur à se rendre sur mon site: http://www.equi-midi.fr et de consulter les articles 19/21 et 24 sur ce sujet...

Pour la bonne compréhension des lecteurs de "CHEVAL SAVOIR" il faut imaginer, dans la bonne gestion des "mains" du cavalier(ière)façon JDO, un cheval parfaitement équilibré...ce qui amène a un autre débat tout aussi passionnant !

lipica :
Le 01/06/2012 à 22h21

il faut le voir parler sur Utube! Quelques vidéo sont un bonheur à écouter...
Mais oui, il ne faut pas se lancer avec un cheval qui n'est pas droit et qui a une bouche en béton de surcroit...

Article publié le 11-06-2010

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés