Accueil » Culture équestre

Les moines Chartreux, éleveurs au XV°siècle...

C’est au XV° siècle que remontent les origines de l’élevage des Cartujanos (ou Chartreux) dans la région de Jerez de la Frontera au sud de l’Andalousie.
Ce sont en effet les moines Chartreux qui commencèrent l’élevage d’une race équine demeurée d’une pureté remarquable durant cinq cents ans...

La Chartreuse de Santa Maria de la Cueva, à Séville, fut fondée en 1393 ; celle de Jerez de la Frontera, dans la province de Cadix, en 1478. Mais c’est principalement à Jerez que les moines réalisèrent, durant des siècles, l’œuvre la plus prestigieuse de l’histoire de l’élevage équin...

Eleveur de chevaux Moines Chartreux
Le type chartreux dans toute sa pureté, chez ce PRE. Remarquez sur le tapis de selle la marque « del Hierro del Bocado » que les moines Chartreux avaient établie au dix-huitième siècle. L’élevage « Cartujano » est aujourd’hui patrimoine de l’Etat espagnol. © Raphaëlle Wavrant

La conquête du Royaume de Naples par Ferdinand d’Aragon (1422-1520) s’était terminée par le triomphe de la cavalerie espagnole, légère, maniable et résistante. Si de nombreux chevaux napolitains avaient, depuis des siècles, du sang espagnol dans les veines, ils s’étaient, au Moyen Age, alourdis et abâtardis.
Ce sont des moines éleveurs qui, au XV° siècle, vont entreprendre une œuvre de sélection méthodique qui aboutira à la création du Genêt d’Espagne, qui va détrôner le cheval barbe dans les manèges et marquer toutes les races équines.

De la légende à la réalité

Une histoire attachante –peut-être vraie- retrace l’origine de l’élevage des moins de Jerez, qui aurait débuté à partir d’un petit cheval nommé Soldato...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

2 commentaire(s) »

pandora :
Le 29/06/2010 à 13h27

Mon point de vue d'eleveuse
Toujours remettre du "cartujano" dans l'elevage pour conserver le type espagnole , on a beaucoup de chance que les moines chartreux aient protegé le modele de base , la reference historique !

Avant de connaitre les « cartujanos » je pensais que les gravures du 18 eme etaient tres stylisées et la premiere fois que j'ai vu un 100% cartujano , cela a été un choc : une gravure de paroccel !
amicie guichard
http://amicie.guichard.fre.fr

Article publié le 25-06-2010

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés