Accueil » Savoir pratique Obstacle

La détente au paddock

La réussite d’un parcours dépend en grande partie de deux éléments qui entrent en ligne de compte le jour même du concours : une bonne reconnaissance du parcours (nous en avons parlé dans Cheval Savoir le mois dernier) et une bonne détente au paddock avant l’épreuve.
Bien conduite, cette détente constitue une clé majeure pour la réussite de votre parcours.

La détente ne s’improvise pas : elle doit être structurée et méthodique, adaptée au cheval, mais aussi aux autres cavaliers. Une bonne détente doit comporter trois périodes bien différentes, chacune ayant son importance et son contenu.

Une détente en trois phases

1 - L’échauffement

C’est la phase la plus longue de la détente. Cette phase va de la sortie du box jusqu’au premier saut.

C’est le moment lors duquel vous devez échauffer les muscles de votre cheval sans « échauffer » sa tête. Vous devez répéter tous les gestes habituels qui n’inquièteront pas votre cheval, mais échaufferont tous son corps. Pour les chevaux les plus âgés, les premiers sauts font aussi partie de cet échauffement.

«Echauffer les muscles du cheval sans échauffer sa tête»

Je commence par 10 à 15 minutes de pas. Puis je passe au trot, mais je ne fais que deux à trois minutes. C’est très peu, et cela peut surprendre, mais j’estime que c’est suffisant, car le trot est une allure diagonale, et tous les vétérinaires sont d’accord pour dire que c’est une allure traumatisante pour certains chevaux.

Je veille donc à prendre assez rapidement le galop. Je fais d’abord un petit galop moyen, régulier, pendant trois à cinq minutes à chaque main, avec très peu ou pas de transitions.

La détente au paddock en CSO
© Yvan Benoist-Gironière

Ce n’est qu’ensuite que je fais du galop avec quelques transitions, pendant 5 à 10 minutes à chaque main, avec des transitions d’allures...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

1 commentaire(s) »

soffad :
Le 02/07/2010 à 11h38

Rien a redire en ce qui me concerne...a par peut être le fait que vous exprimez d'être seul avec mon cheval a la détente et d'être alors tributaire des obstacles établis pour les autres cavaliers...
(a moins d'avoir mal lu...)
Je recommenderai expressément,quand a moi,d'avoir un(une) aide qui me permet d'utiliser l'obstacle a sauter comme je le sens !

Article publié le 29-06-2010

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés