Accueil » On en parle

Equirando : bravo !

L'Equirando, l'impressionnant rassemblement bisannuel et international des randonneurs, a eu lieu du 23 au 25 juillet, à Vizille dans l'Isère. Cheval Savoir était partenaire officiel de cet événement qui concilie particulièrement bien le respect du cheval dans une performance s'inscrivant dans la durée. Reportage.

Par Laetitia Bataille.

Cela existe depuis 49 ans. Autrefois, cela s'appelait Rallye International de Tourisme équestre. Depuis 1987, cela s'appelle Equirando. Cette année, c'est à Vizille, dans l'Isère, que s'est déroulée cette manifestation atypique, géante, où le cheval reste au centre d'une fête à l'atmosphère inimitable, à la fois un peu woodstockienne et très bonenfant.

Equirando bracelets
Des chevaux en bien bel état, munis de leur bracelets au paturon, et se restaurant dans les seaux "Equirando" offerts à tous les participants. © L. Bataille.

Les deux Présidents du Comité d'organisation, Bernard Bout, et Robert Aillaud (que Cheval Savoir avait interviewé dans son numéro de mars 2010) ont oeuvré sans relâche, secondés par une équipe ultra-motivée. Leur énorme travail, qui s'est échelonné sur près de deux ans, aura abouti à un succès indéniable.

Dès le vendredi soir, on enregistre l'arrivée des centaines de chevaux, montés, attelés, bâtés, ayant parcouru au moins cent kilomètres -c'est la règle du jeu- pour se rendre à Vizille venus parfois de très loin (certains ont randonné un mois ou davantage). Les chevaux sont en excellent état, témoins si besoin était que les randonneurs sont de plus en plus attentifs au bien-être de leur cheval durant des périples atteignant souvent plusieurs centaines de kilomètres, parcourus en plein été.

Bivouac équirando
Le bivouac où chacun reste sage : les chevaux de randonnée montrent ici leur bonne "éducation". © L. Bataille.

Contrôle des carnets de route, dûment visés au fil des étapes, remise des tickets de foin et de paille pour le bivouac, ainsi que des bracelets "passes" à fixer au paturon du cheval et au poignet de son cavalier...chacun gagne son emplacement dans le bivouac géant installé au coeur même de la ville.

Un bivouac bien conçu: il y a des petits paddocks ceinturés d'un fil électrique, où cohabitent les chevaux qui se connaissent. On frémit un peu en se demandant comment un si frêle clôture résistera : mais si ! bien sûr, ce sont des chevaux de randonnée, ils sont sages, rodés, bien dans leur tête. Aucun grabuge. D'autres chevaux sont à l'attache à la corde, sur une ligne astucieusement tendue le long d'un mur, ce qui évite les passages intempestifs d'un côté à l'autre de la corde. Les entiers, eux, sont en box.

Défilé équirando
Un défilé à la fois patriotique et international, puisque les équipes européennes se joignent aux équipes franco-françaises. © L. Bataille.

Le samedi, chacun s'affaire à nouveau auprès des chevaux, qu'il faut préparer pour le grand défilé dans les rues de la ville.

Le thème lié à cet Equirando, c'est la Révolution Française, puisque Vizille en est le berceau officiel, où elle commença à germer 1788 avant de s'étendre au Parlement de Bretagne, puis à celui de Bordeaux, et enfin, en 89, aux événements que l’on sait.

Les cavaliers portent bonnet phrygien, les cavalières arborent des charlottes, les chevaux des flots tricolores ou même des drapeaux entiers. Il y a même un "Marat" venu d'Ile-de-France, un poignard en caoutchouc planté dans sa chemise maculée de rouge, ceint d'une baignoire en carton-pâte recouvrant le troussequin de sa selle. L'Equirando, c'est décidément plein de fraîcheur...

Les équipes sont nombreuses, et l'on note une forte participation étrangère, avec notamment des randonneurs italiens et suisses venus en force.

Prix Galopades du Futur
Les vainqueurs des "Galopades du futur" se verront remettre de nombreux prix, notamment une belle gravure équestre, et... des abonnements d'un an à Cheval Savoir ! © L. Bataille.

Sur la piste, se succèderont durant tout le week-end des attractions : grande fresque théâtrale sur le thème...de la Révolution, mais aussi épreuves de qualification du cheval de loisir, le concours des “Galopades du futur" réservé aux jeunes cavaliers de spectacle voulant en faire leur métier, un concours d'élevage de la race Mérens, et deux spectacles de Jean Marc Imbert avec toute sa troupe.

Equirando
Une boucle de ceinture personnalisée est offerte à des personnalités ayant rendu des services au Tourisme Equestre. De g.à dr. Luigi Triossi, Secrétaire Général de la Fédération Internationale de Tourisme Equestre (FITE), Hervé Delambre, Président de la même FITE, Gérard Cenraud, dernier président de la DNTE, Jacques Aguetant, vice-Président de la FITE, Bernard Pavie, Président du Comité National de Tourisme Equestre de la FFE, et Robert Aillaud, co-organisateur de l'Equirando de Vizille. © L. Bataille.

Samedi soir, dîner de gala, et distribution des récompenses. Jadis, le cavalier ayant parcouru le plus grand nombre de kilomètres recevait un vase de Sèvres offert par le Président de la République. Pour éviter les abus dont les chevaux auraient pu faire les frais, cette coutume a été abandonnée depuis longtemps, et remplacée par des trophées glanés au mérite: pour le plus vieux cavalier (85 ans !) pour l'équipe la mieux costumée du défilé, pour ceux qui ont "fait" un très grand nombre d'Equirandos, etc. L'enthousiasme est à son comble, les cuillers servent de cymbales, on chante Cadet Roussel ou autres couplets bien de chez nous.

Equirando ? C'est une fête, pas une "teuf". Et c'est très bien ainsi.

Jean-Marc Imbert : L'Indien
Jean Marc Imbert, "l'indien" de talent, sur son célèbre cheval Yelo. © L. Bataille.
-1 commentaire(s) »
Article publié le 01-08-2010

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire