Accueil » Savoir pratique Obstacle

« L'action zéro »

Par Max Thirouin
Cavalier international de CSO.

N°13 Septembre 2010
2 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Etre présent sur le cheval sans être actif …voilà une des choses dont on parle rarement !

Pourtant, cette absence temporaire d'aides ou leur cessation (« descente des aides ») est aussi nécessaire que l'emploi de l'« accélérateur » et du « frein ». Ces derniers sont les deux éléments les plus connus et les plus importants pour réussir en équitation. Mais il en existe pourtant un troisième qui consiste à ne rien faire entre chacune de ces deux actions. Il paraît très simple sur le papier, mais c’est celui qui est pour moi le plus important et aussi le plus difficile à réaliser : « l'action zéro ».

Beaucoup de cavaliers agissent sans cesse avec leurs jambes et leurs mains, même lorsque ce n'est pas nécessaire. Par ailleurs, certains réalisent ,sans en être conscients, de nombreux mouvements que j'appelle « parasites » : mouvements des jambes sans nécessité de changement de vitesse, mouvements des mains de bas en haut ou en « zigzag » dans la bouche du cheval...

Eric Navet
Le commentaire de Max : « Cette photo d'Eric Navet montre une bonne incurvation du cheval, une bonne écoute de la main bien que très légère. On note toutefois une présence de la jambe qui demande au cheval de porter son poids vers l'avant (on ne voit que la jambe intérieure, mais la jambe extérieure doit avoir au moins la même intensité, si ce n'est plus, et peut-être légèrement en arrière pour maintenir la poussée des deux postérieurs pendant tout le virage ainsi qu'en sortie). Le regard du cavalier nous laisse deviner beaucoup de choses. Si un cavalier tel qu'Eric montre autant d'intensité, il ne peut que correspondre à la préparation du saut d'un obstacle imposant et large... » © Nelly Valère.

Tous ces mouvements semblent avoir peu d’importance. Ils sont pourtant transmis et interprétés par votre cheval. Ils sont souvent à la source d’un cheval rendu « froid » ou blasé.

« L'action zéro » rendra encore plus efficace et précis l'usage de l'« accélérateur » et du « frein ».

Beaucoup de questions et souvent une même réponse

Pourquoi n'ai-je pas le contrôle pas mon cheval ? Pourquoi suis-je incapable d’aller vite au barrage ? Pourquoi est-ce que je n’ai qu’une vitesse ? Pourquoi ne puis-je pas tourner court ?

Toutes ces questions peuvent être multipliées par dix ou cent ! La réponse sera toujours la même : « parce que vous avez un mauvais accélérateur ou un mauvais frein ! » Et souvent même les deux, car le mauvais accélérateur ou le mauvais frein résultent surtout d’une mauvaise communication avec votre cheval.

«Toutes ces actions, pour être bien comprises par votre cheval, doivent impérativement être séparées par le stade "zéro action" au cours duquel le cavalier est présent sans être actif»

Mettre des embouchures plus fortes pour le frein ou des éperons plus longs pour l’accélérateur ne seront que des palliatifs de courte durée. Le vrai changement que vous devez adopter pour faire progresser votre équitation est de faire connaître à votre cheval la différence entre les actions actives pour accélérer ou freiner et les moments lors desquels vous souhaitez ne pas changer de vitesse.

Améliorer la communication avec votre cheval.

Vous aurez tout les deux à faire un gros effort pour apprendre à faire la différence entre une demande, une sanction et l'état « aucune action » pour le maintien d’une allure sans aucune action du cavalier.
...

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

2 commentaire(s) »

charlotte :
Le 08/09/2010 à 23h33

Super article, très intéressant ! Pour ma part il m'aide a comprendre mes erreurs et a modifier mes "gestes parasites"...
Merci pour ce super article !

corysande :
Le 11/09/2010 à 09h03

oui merci aussi, le moniteur dit toujours que l'on en fait trop...je comprends à quel point !!!!

Article publié le 29-08-2010

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés