Accueil » On en parle

Lexington :
Dans la Kür, l'or pour Totilas

Ce vendredi soir, dans l'ultime épreuve de dressage, la reprise libre en musique, personne n'est surpris : la médaille d'or va à Edward Gal avec Totilas. Le classement des trois premiers est identique à celui du Grand Prix Spécial en individuel.

Ce vendredi soir, il fait encore très beau à Lexington lorsque défilent les premiers concurrents de l'épreuve phare du dressage, la Kür ou Reprise libre en musique. Le public est frémissant et sur toutes les lèvres courent deux questions : la première, c'est : "Totilas ou pas Totilas ?" Si l'on peut appeler cela une question, car la réponse, chacun la pressentait et, sauf cas extraordinaire, la réponse était évidente : la victoire irait au favori incontesté, Edward Gal, le cavalier néerlandais sur son étalon noir désormais plus célèbre que l'étalon noir du livre de Walter Farley.

Edward Gal
Les allures spectaculaires de Moorlands Totilas, le cheval d'Edward Gal, montrent l'aboutissement d'une longue sélection dans l'élevage du cheval de dressage. © Kit Houghton/FEI

La deuxième question était : "Que va faire la petite anglaise" ? La petite anglaise, c'est Laura Bechtolsheimer, avec Mistral Hojri, révélation de ces jeux de Lexington, fraîchement médaillée d'argent dans le Grand Prix Spécial. Une cavalière douée, qui a totalement assimilé les concepts du dressage du nord, coachée par un mari danois.

Elle fait une reprise très appréciée, Laura Bechtolsheimer. Elle se classera effectivement seconde, en ayant obtenu son meilleur score personnel (85,35) une note supérieure à celle d'Edward Gal dans l'épreuve par équipe, où il avait eu 84 points.

Celle petite anglaise-là et donc potentiellement capable de vaincre un jour Gal.

A la troisième place, c'est l'Américain Steffen Peters avec Ravel, qui avait déjà gagné le bronze dans le Grand Prix spécial.

Et pour la médaille d'or, eh bien oui, c'est Gal.

Il fait nuit déjà lorsqu'il déroule sa prestation. Le public l'attendait, il l'a eu, et tout le monde est content.

Sa note est de 91,8, malgré un départ au galop intempestif dans l'allongement au trot. C'est la première fois dans l'histoire des Jeux qu'un cavalier fait le grand chelem en s'arrogeant les trois titres du Championnat du monde : équipe, individuel, Kür.

Laura est la première cavalière britannique à gagner, elle aussi, les trois médailles d'argent dans ces trois épreuves.

En cinquième position, le cavalier espagnol Juan Manuel Munoz Diaz, avec Fuego, un impressionnant cheval de pure race espagnole, se classe cinquième avec une reprise pleine de brio et de gaîté, au cours de laquelle il prend le temps de caresser son cheval après une figure réussie, et exécute ses changements de pied au temps d'une main ! Il récolte un extraordinaire succès auprès du public, qui se lève et hurle sa joie devant cette équitation que certains commentateurs n'ont pas hésité à qualifier d'"heureuse".

Nous l'aurons l'occasion de reparler longuement dans Cheval Savoir de ces performances.

0 commentaire(s) »
Article publié le 02-10-2010

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire