Accueil » On en parle

Lexington
Complet : l'or à la Grande Bretagne, la France huitième...

Le concours complet s'est achevé dimanche après l'ultime épreuve, le CSO.

L'or va à Grande Bretagne, l'argent au Canada et le bronze à la Nouvelle Zélande. En individuel, c'est le cavaier allemand Michaël Jung qui gagne. La France est huitième -un score honorable compte tenu de les vents contraires qui sont soufflé sur notre éuqipe de complet depuis le mois d'août.

La Grande Bretagne est le pays du concours complet. On à le savait, cela. C'est en Grande Bretagne qu'existent des concours comme Badminton et Burghley, dont les parcours de cross sont célèbres dans l'histoire de l'équitation et constituent encore des références absolues.

On l'a vu encore à Lexington : sur le cross, les Britanniques ont un perçant, une précision et une souplesse très repérables, avec des chevaux qui ne sont jamais gênés par la main...

Equipe britannique
L'équipe britannique, qui a remporté la médaille d'or de ce complet de Lexington : une équipe majoritairement féminine ! De g.à dr. Nicola Wilson, Kristina Cook, William Fox-Pitt et Mary King. © Peter Nixon/FEI

Les Britanniques ont derrière eux une longue habitude de l'équitation d'extérieur : n'oublions pas que dans la chasse au renard (aujourd'hui heureusement interdite) les chevaux "avalaient" couramment des obstacles naturels énormes franchis à toute vitesse. Les chevaux courant à Badminton et Burghley l'été avaient souvent subi un entraînement "sur le tas" pendant la saison de foxhunting, en hiver.

Les temps ont changé et l'équitation est devenue beaucoup plus technique. Mais l'esprit reste... Les courses de "point-to-point" d'un village à l'autre, pratiquées en amateur, ont été également été le creuset où se forgeaient des chevaux rapides et des cavaliers intrépides.

Ce perçant et ce sang-froid, alliés à l'esprit sportif de nos voisins insulaires, sont restés caractéristiques de l'équitation d'Outre-manche, et se retrouvent aussi dans des pays d'obédience équestre traditionnellement britannique, le Canada, la Nouvelle Zélande. Ces deux nations sont elles aussi sur le podium de Lexington...

William Fox-Pitt
William Fox-Pitt, de l'équipe britannique gagnante, sur le CSO. © Peter Nixon/FEI

Après cette journée de cross où l'on a vu de la très belle équitation, les chevaux, après le contrôle vétérinaire du matin, ont disputé l'ultime épreuve de ce complet : le saut d'obstacles, qui ne changera pas fondamentalement la donne. La Grande Bretagne gagnera donc ce complet des Jeux Equestres Mondiaux Alltech/FEI2010.

Dans le classement individuel, la médaille d'or va au cavalier allemand Michaël Jung avec son cheval La Biosthetique Sam. Une équitation d'orfèvre, très moderne, particulièrement palpable sur le CSO. Il est suivi de William Fox-Pitt, (Grande-Bretagne) et Andrew Nicholson, Nouvelle Zélande.

Michaël Jung
Le cavalier allemand Michaël Jung avec son cheval La Biosthetique Sam, qui remporte la médaille d'or individuelle. © Peter Nixon/FEI

Quant à la France, huitième après le dressage, elle est huitième après le cross malgré la chute de Donatien Shauly avec Séculaire, et les deux refus d'Expo du Moulin sous la selle d'Arnaud Boiteau. Elle sera huitième aussi au classement général. Un résultat certes décevant puisque la France n'aura pas glané à Lexington sa sélection d'office pour les Jeux Olympiques de Londres en 2012.

Mais un résultat bien honorable quand même, compte tenu de l'absence de Nicolas Touzaint et de Jean Teulère, et de la défection de Lionel Guyon dont la jument avait dû être opérée sur place d'une colique sévère.

Une équipe réduite donc, mais une détermination qui a permis à nos compatriotes de sauver les meubles le mieux possible.

0 commentaire(s) »
Article publié le 04-10-2010

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire