Accueil » On en parle

Lexington CSO : la finale "tournante".

Ils étaient 27 en lice pour cette finale des finales de CSO, aux Jeux Equestres mondiaux Alltech/FEI.

Il n'en restait que quatre pour courir l'ultime épreuve individuelle "tournante", avec échange des chevaux, chaque cavalier devant effectuer quatre parcours : un sur son propre cheval, et un chacun des trois autres chevaux.

A l'issue d'un premier round qualificatif, sur les 27 cavaliers partants, il n'en reste que quatre qui vont monter alternativement les quatre chevaux.

En lice, un plateau de cracs : Eric Lamaze, Rodrigo Pessoa, Abdullah Al Sharbatly et Philippe Le Jeune. Kevin Staut n'était pas sélectionné.

Philippe Le Jeune
Le cavalier belge Philippe Le Jeune, ici avec son propre cheval, Vigo d'Arsouilles, fait preuve toute l'adaptabilité nécessaire en étant sans faute avec tous les chevaux ! © Kit Houghto/FEI

Et que des surprises : le cavalier saoudien Abdullah Al Sharbatly, déjà médaillé d'argent au cours de ces Jeux de Lexington, fait une relative contre-performance en totalisant huit points avec son propre cheval, l'impressionnante jument Seldana di Campalto...ce qui ne l'empêche pas de glaner sa deuxième médaille d'argent.

Rodrigo Pessoa fait 12 points, et reste au pied du podium.

Le champion olympique canadien Eric Lamaze, blessé au pied, fait 9 points, et est médaille de bronze.

115 obstacles sans faute !

Quant au cavalier belge Philippe Le Jeune, âgé de cinquante ans, il est sans faute avec les quatre chevaux ! Il s'était d'ailleurs qualifié pour cette tournante en effectuant déjà 5 parcours sans faute, ce qui représente le saut de 115 obstacles à la suite sans faire tomber une seule barre ! Voilà une médaille d'or assurément bien méritée... Et qui fait suite à une gagnée en 2006 par un autre cavalier belge, Jos Lansink, faisant partie de l'équipe belge médaillée de bronze quelques jours auparavant.

Philippe Le Jeune, âgé de cinquante ans, monte huit à dix chevaux par jour. Il a confié après sa victoire : "Je me suis vraiment fait plaisir avec les quatre chevaux. J'ai monté sur ces chevaux en allant vers eux, et pas eux vers moi".

2 commentaire(s) »

dust :
Le 16/10/2010 à 10h12

bravo bravo bravo c'est toujours un très grand moment de tension même comme spectateur de suivre les bons cavaliers et de toute façon on regrette toujours la barre qui tombe..en fait, on voudrait les voir tous sur le podium quand on sait le travail et tous les autres facteurs qui doivent être réunis pour en arriver là!aller vers son cheval et non l'amener à soi,PHILIPPE LE JEUNE a entièrement raison,quand on travaille ça ,on est déjà sur la bonne voie ...après, la route est longue longue............................................ ............................................... bon courage à nous tous cavaliers,ne désespérons jamais

cisco :
Le 05/01/2011 à 17h46

Ce cavalier est un grand monsieur et qui de plus voue à ses chevaux beaucoup d'amour et de respect. C'est donc largement mérité et cela récompense déjà une très longue carrière.
Bravo!

Article publié le 10-10-2010

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire