Accueil » Médecine vétérinaire

Mélanomes du cheval :
un souci, rarement un danger

De nombreux chevaux gris sont atteints de mélanomes plus ou moins visibles, qui ne laissent pas d'inquiéter les propriétaires. Beaucoup de choses ont été dites et écrites à propos de ces tumeurs. Outre les problèmes esthétiques qu'ils posent, les mélanomes ont-ils des conséquences fonctionnelles ? Peuvent-ils dégénérer en tumeurs malignes ? Existe-t-il des traitements efficaces et à quel stade ? Les mélanomes peuvent-ils être contagieux à l'homme et aux autres chevaux ?

Faisons le point sur les connaissances les plus récentes.

Les tumeurs mélanocytaires équines, couramment appelées «mélanomes », existent essentiellement chez les chevaux gris (31,4 à 50% des chevaux gris en ont). L'incidence augmente à mesure que le cheval vieillit (80% des chevaux gris âgés de plus de 15 ans sont atteints).

Contrairement à ce que l'on croit souvent, il n'existe aucune prédisposition raciale, seule la couleur grise de la robe est déterminante, ce qui a pu faire croire que les mélanomes étaient plus fréquents chez certaines races où les robes grises sont très répandues (pur-sang arabes, par exemple).

Robe grise
Les chevaux et poneys gris sont plus sujets aux mélanomes, mais il n'y a aucune prédisposition raciale. © Nelly Valère.

Le cheval gris naît foncé et blanchit avec l'âge; il semblerait que plus le poulain blanchit vite et plus il présente le risque de développer des mélanomes tôt dans sa vie.

Il ne faut cependant pas oublier que le mélanome existe, mais de manière exceptionnelle, chez le cheval autre que gris. Dans ce cas, il hautement malin et rapidement fatal (mélanome malin anaplasique).

La forme bénigne : la plus courante

Le « mélanome » est une tumeur dermique nodulaire, le plus souvent bénigne. On la distingue du naevus mélanocytaire (autre tumeur bénigne), sorte de grain de beauté du cheval, qui apparaît à n'importe quel âge et quelle que soit la robe du cheval.

«Dans la grande majorité des cas, le cheval peut vivre normalement avec des mélanomes toute sa vie. »

Le mélanome se trouve typiquement sous la queue, autour de l'anus, parfois dans la région parotidienne, plus rarement au niveau des paupières, des lèvres et de l'appareil génital externe. Le sexe du cheval n'a pas d'incidence sur la probabilité de survenue de la maladie.

Mélanome
Mélanome sur la mamelle (nettement visible à gauche des trayons) (n'empêche pas le poulain de téter). © Dr. Vét. A. V.

Ces masses posent parfois des problèmes lors du harnachement (mélanomes situés au passage de sangle, même si cette localisation est rare) et esthétiques, ce qui peut générer des problèmes lors de la vente d'un cheval atteint (il ne s'agit pas d'un vice rédhibitoire.) Les mélanomes situés sous la queue peuvent rendre difficile le toilettage de compétition.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

2 commentaire(s) »

pandora :
Le 31/10/2010 à 09h06

Cela fait dix ans que j'éleve des Pure Race Espagnole GRIS et je n'ai
jamais vu de melanome ...
Comme je les redoute je lis tous les articles les concernant et
je constate qu'il n'y a jamais rien de nouveau sur ce probleme .
Je pense que comme cela affecte des chevaux d'age ,la conséquence est qu'il n'y a pas de recherche sur le sujet .
J'aurais aimé que l'on cherche les incidences entre les melanomes et les carences alimentaires par exemple ...
Amicie GUICHARD

doublez :
Le 02/11/2010 à 09h18

Je surveille régulièrement l'évolution des mélanomes de mon cheval de 16 ans. Je les ai découvert il y a environ 3 à 4 ans. Il en présente à de nombreux endroits (fourreau, anus, queue et dos, en arrière de la selle - emplacement beaucoup plus rare).
Point positif : ils évoluent très lentement et mon cheval est en bonne forme générale.
Point négatif : selon l'emplacement des tumeurs et leur grosseur, elles peuvent gêner les fonctions vitales du cheval. Dans le cas de mon cheval, au regard des mélanomes gros comme de petites pommes de terre qui se trouvent à l'intérieur du fourreau, c'est l'appareil urinaire qui souffre.
N'est-ce pas cela la véritable crainte à avoir quand on est propriétaire d'un cheval qui présente des mélanomes ?
Enfin, les 3 vétérinaires consultés m'ont tous déconseillé la chirurgie compte tenu des zones délicates et fortement innervées dans lesquelles se trouvent généralement les mélanomes, des risques élevés de métastases et de la convalescence postopératoire souvent longue et douloureuse. Faut-il infliger cela à son cheval ?

Article publié le 12-10-2010

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés