Accueil » Le point avec...

Le cheval qui se décale sur le saut

Par Clément Boulanger
Cavalier International de CSO*

N°14 Octobre 2010
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Un cheval qui se décale sur le saut va modifier sa trajectoire et perdre du temps au chronomètre soit avant, soit après le saut.

La réception ne se fera pas exactement où il faut, et l'abord de l'obstacle suivant sera donc automatiquement perturbé. Si le cheval doit sauter un double ou une ligne, le calcul des foulées que le cavalier aura établi lors de sa reconnaissance, va également être faussé.

Pourquoi le cheval se décale-t-il ?

I

l peut s'agir de causes physiques, le cheval adoptant une trajectoire qui lui est plus facile ou plus confortable. En général, ces causes physiques sont liées à l'appareil locomoteur, et plus particulièrement au niveau d'un postérieur (rotule par exemple), car le problème se situe en général au niveau de la propulsion.

Les causes physiques sont en fait extrêmement fréquentes.

Le cheval peut aussi se décaler du fait d'actions asymétriques du cavalier : prédominance de l'action d'une main ou d'une jambe, poids du corps inégalement réparti, mauvaise direction du regard.

Parfois, il s'agit d'une habitude que le cheval a prise, induite par l'une ou l'autre des ces causes.

Clément Boulanger
Clément Boulanger, montant le prestigieux Winsome Van de Plataan, du Haras de Lillebec. © Nelly Valère

Il est intéressant de constater que généralement le cheval qui se décale le fait toujours du même côté : ce qui s'explique soit par la cause physique responsable, soit par le défaut du cavalier qui induit ce décalage.

En revanche, contrairement à ce que l'on pourrait croire, le fait de se décaler à droite ou à gauche est complètement indépendant de la main à laquelle le cavalier travaille, et du pied sur lequel le cheval galope. Un cheval peut avoir l'habitude de se décaler sur la droite, par exemple, même lorsqu'il galope sur le pied gauche.

Le CSO, une question de précision

En matière de saut d'obstacle, tout est affaire de précision. Bien souvent, les cavaliers ont tendance à ne pas soigner suffisamment tous les détails, qui ont une importance primordiale dans la réussite d'un parcours. Je dirais même que c'est la base !

Si les causes physiques sont écartées par un examen vétérinaire, il faudra remédier au problème au niveau de l'équitation.

Plusieurs exercices peuvent vous aider à faire perdre cette habitude à votre cheval, et à lutter contre vos propres actions parasites qui éventuellement provoquent ce défaut de trajectoire.

Trois mesures efficaces

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 14-10-2010

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés