Accueil » Interviews

Rafael Soto :
"Il faut monter avec inspiration"

Propos recueillis par Laetitia Bataille.

N°14 Octobre 2010
1 Commentaire(s)
Imprimer cet article
Rafael Soto est à la fois un très grand cavalier de compétition, médaillé d'argent olympique, et l'actuel Ecuyer en Chef de l'Ecole Royale Andalouse d'Art Equestre de Jerez. Il concilie donc dressage de rectangle et équitation artistique, tout en poursuivant une carrière d'entraîneur et en formant de nombreux élèves.

Cheval Savoir : Rafael Soto, vous avez été Médaille d'argent par équipe en dressage aux Jeux Olympiques d'Athènes avec le pure-race espagnole Invasor. Comment va-t-il ?
Rafael Soto (large sourire) : Ah Invasor ! Il a vingt et un ans, il se porte merveilleusement ! Invasor et moi avons une grande amitié...
Il travaille encore de temps en temps dans les spectacles de l'Ecole, il fait toujours un passage et un piaffer magnifiques, ce qui prouve qu'il se sent très bien ! Et en dehors de cela, il fait la monte. Il a déjà plusieurs fils très prometteurs, dont notamment un fils de quatre ans, qui commence le travail latéral...

Rafael Soto
Rafael Soto répond aux questions de Laetitia Bataille. © D.R.

C.S. Que pensez-vous d'un cheval comme Totilas ?
R.S. C'est un cheval magnifique, bien fait, avec un dos court, et cette élévation des allures...des allures exceptionnelles qui viennent de son père Gribaldi, un Trackener...

C.S. Le cheval de pure race espagnole a été considérablement amélioré...
R.S. Oui. Mais il faut encore progresser. Le problème, c'est que notre stud-book est fermé, nous ne pouvons pas apporter de sang étranger, comme cela se fait dans d'autres races européennes.

Rafael Soto
Rafael Soto, Ecuyer en Chef de l'Ecole Royale Andalouse d'Art Equestre, n'hésite pas à porter la tenue de campo lors des démonstrations de doma vaquera. © L. Bataille

C.S. Pensez-vous que ce serait une bonne chose de croiser les PRE avec les chevaux allemands, comme cela commence à se faire avec des lusitaniens, notamment en France ?
R.S. Non. Il ne faut pas dénaturer le cheval espagnol. Mais moi, je serais pour qu'on puisse faire des croisements entre le Pure Race Espagnole et le lusitanien. Ce serait bien...

C.S. C'est dommage que les deux stud-books soient séparés, alors que le lusitanien est si proche de certaines souches espagnoles ?
R.S. Oui, je trouve cela dommage. Tès dommage. Je serais pour qu'on refasse un stud-book commun, cela serait beaucoup mieux, cela permettrait d'apporter du sang nouveau, en restant dans le type ibérique.

C.S. Que pensez-vous des PRE qui toisent 1,80 m ?
R.S. C'est trop. Un cheval de 1,80 m ne peut pas bien se déplacer, dans un bon équilibre. La taille idéale pour le cheval espagnol, c'est entre 1,70 m et 1,75 m maximum...On conserve le brillant.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

1 commentaire(s) »

pandora :
Le 31/10/2010 à 08h53

Pour la taille des PRE je suis étonnée que R.SOTO sorte carrément du standart .
J'ai entendu dire que FUEGO XII toisait 1M62 ... et INVASOR ?
Amicie GUICHARD

Article publié le 29-10-2010

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés