Accueil » Savoir pratique Obstacle

Acheter un cheval d'obstacle

Par Max Thirouin
Cavalier international de CSO.


N°15 Novembre 2010
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
L'achat d'un cheval n'est jamais un acte facile ni anodin. Lorsque le cheval est destiné à une discipline précise -en l'occurrence, le saut d'obstacle- il est essentiel de prendre en compte certains critères spécifiques, surtout si le cheval est destiné à faire du concours.

Certes, le cheval doit être étudié dans sa globalité, mais aussi en fonction des aspects techniques liés au saut d'obstacle, pour éviter toute erreur de "casting".

L’année se termine. C’est peut-être l’occasion de faire un bilan sur celle qui vient de s’écouler et de prendre une décision pour préparer la prochaine. Nous avons déjà abordé le mois dernier les choix possibles avec le cheval avec lequel vous faites de la compétition jusqu’à maintenant. Mais peut-être est-il en fin de carrière, ou avez-vous avez le souhait de l’épauler par un deuxième cheval, ou vous avez tout simplement envie de changer de cheval pour différentes raisons qui vous sont personnelles.

Penchons-nous sur les aspects techniques de ce choix.

Tête de cheval
La beauté et la finesse de la tête ainsi que l'expression du regard donnent de précieuses indications sur la qualité d'un cheval. © D.R.

Posez-vous les bonnes questions avant de chercher votre nouveau cheval : quels sont vos objectifs ? Quel est votre budget ? Quelles sont les possibilités qui s’offriront à vous une fois que vous en serez le propriétaire ? Ces questions doivent trouver les réponses les plus précises et pertinentes que possible et devront être les premiers critères de recherche à donner au professionnel qui peut vous aider dans vos recherches.

Puis lorsque le cheval sera devant vous, d’autres questions devront trouver des réponses : ce cheval est-il pour vous ? Son modèle vous convient-il ? Son physique et son caractère correspondent-ils à vos envies ? Ses défauts éventuels sont-ils acceptables et compatibles avec les objectifs ?

Les critères morphologiques

Beaucoup de critères entrent en ligne de compte pour le choix d’un cheval. Vous devez les classer par ordre de préférence car le cheval parfait n’existe pas.

Les critères morphologiques déterminent en grande partie la qualité du cheval et son potentiel à l'obstacle.

Certains critères physiques n’évolueront pas ou très peu : la taille, la robe, la tête (le regard d’un cheval vous donne beaucoup d’informations s’il est terne, vif, curieux, peureux...)


La sortie d’encolure

Si elle est incurvée vers le haut, le cheval aura meilleur équilibre.

L'épaule

Si elle trop droite, le cheval aura des petites allures ; si elle est bien inclinée, il aura plus de facilités pour la sortie du garrot et le passage des antérieurs sur l'obstacle.

Le dos
  • Un dos long donne de l’amplitude, mais parfois des difficultés pour s’engager et pour le franchissement des combinaisons.
  • Un dos court donne de l’agilité et de la souplesse, mais le cheval peut manquer de « couverture " sur les obstacles larges.

  • La fesse

    L’inclinaison et la distance entre la pointe de la hanche et le bas de la fesse du cheval est un bon critère pour juger de la force d’un cheval.

    Les aplombs

    Les aplombs bien droits sont évidemment les meilleurs car moins fragiles. Cagneux est préférable à panard. Les jarrets droits donnent des chevaux peut confortables et ceux qui sont coudés sont fragiles.

    Evitez les chevaux qui ont des tares comme les gros genoux, les capelets à la pointe des jarrets, les molettes (grosseur des tendons) qui sont révélateurs de chevaux qui ont pris un coup et peuvent en prendre d’autres.

    «Pas besoin d'un gros obstacle pour juger de la force d’un cheval : une combinaison avec 1 foulée plutôt courte ou une ligne de 4 ou 5 foulées plutôt courtes avec droit/oxer vous permettent de juger»

    Evitez aussi les chevaux qui « billardent » ou qui ont un jarret ou les deux qui se « dévissent ». Vous pouvez vous en apercevoir en regardant le cheval marcher de dos ou de face et voir un des antérieurs « lancer » le sabot vers l’extérieur pour les premiers et les jarrets qui partent complètement sur le côté.

    En revanche, certains chevaux font une grande carrière avec un « dos carpé » (dos très bossu ») ou un postérieur qui « harpe » (ou les deux qui se lèvent exagérément au pas, mais se défaut ne se voit pas lorsque le cheval galope et saute).

    Évidemment, les remarques que je viens de faire doivent être prises en jugeant de l’ensemble du cheval. Certains défauts soulevés sont de peu d’importance si d’autres qualités les compensent. Encore une fois, le cheval parfait n’existe pas, et je ne voudrais pas qu’une de mes remarques vous prive de l’acquisition d’un cheval qui deviendrait champion avec un autre cavalier…

    Les critères techniques

    Pour lire la suite de cet article :

    Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
    (31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

    S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

    • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
    • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
    Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

    Ce que vous ne lirez pas ailleurs

    Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

    0 commentaire(s) »
    Article publié le 03-11-2010

    Postez un commentaire !

    Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
    Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés