Accueil » Le monde du cheval

Le Cadre Noir et ses missions d'aujourd'hui

Par le Cl. Faure
Ecuyer en Chef du Cadre Noir de Saumur

N°2 Juillet / Août 2009
Imprimer cet article
Le Colonel Faure, Ecuyer en Chef, a bien voulu rédiger pour notre revue une présentation du Cadre Noir et évoquer le rôle qu’il a aujourd’hui à jouer.
Cl. Faure, écuyer en Chef du cadre noir de Saumur
Cl. Faure, écuyer en Chef du Cadre Noir de Saumur © Alain Laurioux

J'ai été nommé au poste d'Ecuyer en chef le 3 novembre 2006 et je vais en quelques mots vous exposer comment je conçois le rôle du Cadre noir actuellement. Il ne peut se comprendre que si l'on brosse une carte d'identité de l'Ecole nationale d'équitation dont la création, en 1972, transforma son rôle.
Ayant quitté son service auprès des cadres de la cavalerie montée qui avait vécu, le Cadre fut mis alors au service du sport, et cela dans un esprit qu'il avait hérité de son éclectisme. En effet, depuis la création du Manège en 1815, les quatre grands courants de l'équitation française (Ancienne équitation classique, l'école militaire de d'Auvergne, le daurisme et le bauchérisme) s'y sont tour à tour illustrés selon les besoins nés des évolutions dans l'emploi de la cavalerie, mais la règle fondamentale a toujours été de considérer que l'équitation d'école, de haute école pour être plus net, avait un objectif très précis qui est de préparer dans le manège à l'emploi du cheval au dehors.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier