Accueil » Tribune Cheval Savoir

Les chevaux "guerriers" du dressage : une nouvelle locomotion

Une commentatrice de dressage s’était extasiée, un jour de compétition, devant le piaffé d’un certain Salinero : "...si ce n’est pas un cheval guerrier, ça ! "

Oui, Salinero a ouvert l’ère des chevaux "guerriers", et leur gestuelle a pris de l’ampleur et de la hauteur, de l’énergie et de la technique.
Totilas et Edward Gal
Sur cette photo qui a fait le tour du monde, l'on voit la surprenante locomotion de Moorlands Totilas (ici, sous la selle d'Edward Gal). Ces allures sont l'aboutissement d'une longue sélection dans l'élevage, qui a porté ses fruits dans l'optique qui était recherchée. L'équitation actuelle vise à l'exploitation maximale de ces allures déjà naturellement hyper-développées. Le travail du cheval manifestement "creux" au niveau du dos, montre également un manque de tension au niveau des abdominaux, dû au manque d'engagement de l'arrière-main. © Kit Houghton/FEI

L’ère de l'homme de guerre à cheval, issu d’une équitation militaire oublieuse d’Art Equestre, est révolue. Le cavalier ne gesticule plus pour couper les têtes de ceux qui combattent pour la médaille, il ne piaffe plus des fesses sur sa monture frappée d’immobilité. Il se fait discret en public : seules les jambes armées d’éperons inoffensifs balayent encore les flancs des chevaux guerriers. Les mains sont calmes, très calmes, bien fermes et bien fermées, et les dos voussés sont stables, bien assis sur des dos très stables qui sont chargés de les porter et d’encaisser les ralentissements (rassemblés en terme contemporain) et les parades.

«S'il dispose lui-même de son énergie, il risque d'en faire n'importe quoi, voire de se révolter...»

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

4 commentaire(s) »

kodarz :
Le 23/11/2010 à 10h22

Excellent article plein d'humour....
Mais la problématique est toujours la même :Que vaut la biomécanique du cheval confrontée à la recherche d'une médaille?
Bien sûr le cheval sera vite ruiné mais qu'importe, il sera utilisé comme reproducteur et les gains n'en seront que plus importants....

JM Acchiardo

eleonore :
Le 30/11/2010 à 23h38

Quelqu'un pourrait il nous dire comment sont recrutés les juges de dressage? J'ai déjà attiré l'attention (N°8 de C S article de Pierre Beaupère ) sur le témoignage d'une juge internationale consigné dans un N° spécial Dressage de l'Eperon, et qui titre son article sur "la connnaissance". En lisant, on apprend qu'elle a beaucoup appris et aiguisé son expertise en suivant le travail des champions et des entraîneurs de champions. Idéal pour distribuer les médailles en vase clos en cautionnant le travail des médaillés, et en désignant leur travail comme excellent...92...c'est quasi la perfection! Imitons donc!
Vous disiez:"connaissance de l'animal et culture équestre". Voilà les deux mamelles qui devraient nourrir le juge, quelque soit son pedigree. On éviterait de cautionner aux plus hauts niveaux de compétition des locomotions invalidantes pour le cheval, et de rédiger des pseudo traités d'équitation( il en existe déjà tant qui fondent notre culture équestre! ) en se cachant derrière une échelle en elle-même très utile...(merci à Pierre d'en souligner l'intérêt et d'en donner un mode d'emploi!)
Eléonore

laetitia :
Le 01/12/2010 à 14h30

La question du recrutement des juges, posée par Eléonore, est intéressante et fera l'objet d'un article dans notre prochain numéro.
Merci à ces lecteurs pertinents !
Laetitia Bataille.

Article publié le 22-11-2010

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés