Accueil » Tribune Cheval Savoir

Spécial Lexington
Attelage : les impressions de Patrick Rebulard

Par Patrick Rebulard
Meneur international d'attelage à quatre.

N°15 Novembre 2010
0 Commentaire(s)
Imprimer cet article
25 attelages à quatre (les seuls admis dans des Jeux Equestres mondiaux) dont quelques uns du plus haut niveau, se présentaient à Lexington.

Les médailles sont allées à des meneurs venus de pays traditionnellement très proches du sport d'attelage -les Pays-Bas et l'Allemagne- mais aussi à des pays relativement "neufs" dans la discipline, comme les Etats Unis et l'Australie.

Ce Championnat du monde aura été un peu différent. Certes, il a été magnifique. Mais des nations traditionnellement très fortes en attelage étaient absentes, sans doute à cause du coût pharamineux du voyage : on estime que déplacer cinq chevaux (quatre pour le team et un de rechange) depuis l'Europe jusqu'à Lexington coûte dans les 150 000 euros ; toutes les fédérations sportives ne peuvent pas se permettre de payer cela, les particuliers non plus. En revanche, en toute logique, il y avait neuf attelages américains.

IJsbrand Chardo
IJsbrand Chardon, déjà multimédaillé en Championnats du Monde, ne sera que deuxième en individuel mais raflera l'or par équipe. © Rinaldo de Craen/FEI

Pour des raisons diverses mais essentiellement financières dans la plupart des cas, il n'y avait donc à Lexington ni la Hongrie et ses meneurs redoutables, ni la Belgique (le team de Felix Brasseur n'est pas encore prêt) ni l'Espagne, ni le Portugal, ni l'Autriche, ni la Grande Bretagne...Cela change un peu la donne tout de même ! La Suisse et la Suède, où il existe de remarquables meneurs, n'alignaient que des équipes de deux concurrents, ce qui n'a pas permis notamment à la Suède, malgré la présence dans ses rangs de Thomas Eriksson, de tirer son épingle du jeu.

Chouzenoux : des espoirs réalistes

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 23-11-2010

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés