Accueil » On en parle

Cet hiver, nos chevaux risquent-ils d'avoir froid ?

Si Cheval Savoir est avant tout une revue traitant de chevaux, ses lecteurs ne sont pas indifférents aux autres animaux, nous en sommes sûrs ! Nous ne résistons donc pas à vous donner les dernières prévisions météo communiquées par les ours de Thoiry !

Depuis dix jours, les soigneurs du parc animalier de Thoiry ne voyaient plus une ourse et son ourson venir à la distribution de nourriture.

Les pompiers de la brigade animalière des Yvelines viennent régulièrement s’entraîner à Thoiry pour la capture d'éventuels animaux échappés.

Ayant appris la disparition de la mère ourse et de son ourson, ils proposent aux soigneurs de venir faire avec eux, à titre d’entraînement, une battue dans le bois, où les ours vivent en liberté, pour retrouver la mère et son petit.

A l’issue de la battue, ils n’avaient trouvé la maman et son ourson ni au sol, ni en haut d’un arbre, et il n’y avait aucune brèche dans le mur d’enceinte.

Ours de Thoiry
Les ours de Thoiry nous prédiraient-ils un hiver froid ? © Arthus Boutin/Chateau & Parc de Thoiry en Yvelines

Les soigneurs et les pompiers décident alors de faire la tournée des terriers que les ours creusent pour pouvoir hiverner (ce qu'ils ne font, en France, que quand l’hiver est particulièrement froid). Ils identifient les ours qui occupaient déjà un certain nombre de terriers. Cette identification se fait avec prudence car un ours en hibernation ne dort pas. Il ralentit les battements de son cœur et sa respiration, mais il peut sur le champ retrouver toutes ses capacités d’attaque.
Mais la mère ours et son petit restent introuvables...

Les ours et le principe de précaution.

Soudain, quelqu’un dans l’équipe aperçoit un museau sortir de terre, puis aussitôt s’enfoncer à reculons dans le sol. En s’approchant, les soigneurs et les pompiers découvrent une canalisation qui ne servait plus à l’écoulement des eaux depuis très longtemps et dont la sortie avait été recouverte d’un grand monticule de terre sur lequel des arbres avaient poussé. Personne ne pensait qu’un ours aurait pu se glisser dans une canalisation aussi étroite ! La maman ours avait creusé son terrier au bout de ce couloir de 15 mètres de long.

Comment faire pour savoir si l’ourson était toujours vivant et avec sa mère ?

Les pompiers glissent dans la canalisation la caméra spéciale qui leur permet de fouiller les endroits inaccessibles où peuvent se réfugier les animaux échappés. A 16 mètres de l’entrée, la caméra montre l’ourson blotti contre sa maman, au grand soulagement de toute l’équipe.

Arbres abris
De simples arbres sont précieux pour protéger des intempéries les chevaux passant l'hiver dehors. © L.Bataille

Pour les soigneurs de Thoiry, le nombre d’ours qui occupent un terrier cette année et le comportement de la maman ours avec son ourson sont des indices qui laissent présager un hiver très froid.

Pensons donc aussi à prévoir des abris et "cachettes" possibles pour nos chevaux qui vivent en plein air !

3 commentaire(s) »

eleonore :
Le 10/12/2010 à 11h36

Merci pour cette histoire de Nounours. S'il vous plaît, Père Noël, apportez nous des couvertures confortables pour nos chevaux qui ne savent pas creuser de terrier, et qui comptent bien sur nous qui les passons souvent à la tondeuse.
Eléonore

windy :
Le 11/12/2010 à 17h16

pour l'instant le mois de novembre et debut decembre sont meilleurs que l'année dernière pourvu que çà dure!!!!

nathalieb :
Le 17/12/2010 à 16h07

Ici au Québec l'hiver est bien installé. Près de -15 la nuit et de 30 à 60 cm de neige au sol. Les animaux qui hibernent ou hivernent sont tous disparus. Nous gardons nos chevaux à l'extérieur. Avec un abris, leur protection naturel et une alimentation adaptée, ils se portent très bien. Ils ont même plus d'énergie que l'été. Les sentiers sont superbes. Vive l'hiver !

Article publié le 08-12-2010

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire