Accueil » Le monde du cheval

Jeux Asiatiques :
l'équitation du Très Grand Est

Au mois de novembre se déroulait, à Canton (Guanzhou), la seizième édition des Jeux asiatiques, parfois nommés Jeux Panasiatiques ou encore Jeux d’Asie. Un événement planétaire (notamment du point de vue du nombre de téléspectateurs) passé fort inaperçu en Occident.

Depuis 1951, ce rendez-vous, que l’on pourrait qualifier de Jeux olympiques asiatiques, regroupe les pays d’Asie (c'est bien normal), mais aussi les nations du Moyen-Orient (c'est plus surprenant).

Cette édition 2010, qui s’ouvrait le 12 novembre dernier « par une cérémonie sur une île de la Rivière des Perles, et non dans un stade comme à l’accoutumée, sous une forte surveillance policière » (selon notre confrère La Croix), se plaçait sous l’autorité du président du Conseil olympique de l’Asie, le Cheikh koweïtien Ahmad Al-Fahad Al-Sabah.

Kenki Sato
En concours complet, Kenki Sato, le "moine bouddhiste de 26 ans", remporte la médaille d'or par équipe et en individuel. © GACOC/FEI
«Kenki Sato, le moine bouddhiste de 26 ans, s’entraîne avec le cavalier allemand Dirk Schrade.»

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

2 commentaire(s) »

ullerups :
Le 05/01/2011 à 07h36

Nul n’ignore la puissance financière des Emirats Arabes Unis (peu asiatiques, on en conviendra), du Koweit (même commentaire) et du Qatar (idem),
Quelle phrase extraordinaire....depuis quand le moyen orient est peu asiatique.....?
Il ne faudrait pas que l'envie ou la jalousie face aux moyens financiers réels de ces pays fassent perdre le sens commun....
Ces pays ont d'ailleurs une grande tradition equestre, et leur interet pour de nouvelles disciplines au niveau mondial comme CSO, dressage et complet, est tout a fait normal.
C'est le principe de la competition internationale.
Alors oui, ils apprennent vite grace a des entraineurs et des chevaux allemand ou francais, et alors? On doit s'en rejouir!
Tout le monde apprend un jour de quelqu'un et il se trouve qu'en Asie la tradition de la methode fait que cela va très vite....On ferait bien d'en tirer les leçons plutôt que de se draper toujours dans une condescendance de bon ton.

laetitia :
Le 06/01/2011 à 22h08

Cher lecteur,

Vous avez entièrement raison de faire remarquer que les pays de l'Asie de l'ouest ne sont pas moins "asiatiques" que ceux de l'Asie de l'est.
On a coutume de parler du "proche" ou du "moyen" Orient par opposition à l'"extrême" Orient. De là vient l'amalgame, effectivement un peu ringard, qu'en a fait notre journaliste. Merci d'avoir très pertinemment rectifié que "moins oriental" ne signifie pas "moins asiatique" !
En revanche, j'ai beau lire et relire cet article, je ne vois nulle trace de condescendance. Les qualités et traditions équestres de ces pays sont exprimées tout au long du texte. Souligner au passage les qualités des chevaux français ou des entraîneurs allemands ne diminue en rien les mérites de ces cavaliers de très haut niveau, avec lesquels, comme le conclut l'auteur, il va falloir compter si nous ne voulons pas devenir un très vieux continent complètement sur la touche. Ces pays d'Asie disposent effectivement d'importants moyens financiers, mais surtout d'un magnifique dynamisme et d'une très grande puissance de travail...ce qui a tendance à faire défaut à certains pays d'Europe.
Bien cordialement

Laetitia Bataille
Rédactrice en Chef

Article publié le 11-12-2010

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés