Accueil » Interviews

Pierre Jonquères d’Oriola : « En équitation, tout ce qui complique est nuisible… »

Plus de trois cents victoires et un millier de classements en compétitions internationales de saut d’obstacle, cinq Olympiades dont deux couronnées d’or, « Pierrot » d’Oriola est un « monument »… de simplicité. Déconcertant parfois tant il va à l’encontre de tous ceux qui compliquent à l’envi l’art de monter à cheval.
Il vient de signer un livre : "L'équitation naturelle",
Cheval Savoir a tenu à le rencontrer, chez lui, dans son pays catalan où, du haut de ses 89 printemps, il nous livre quelques-unes de ses certitudes équestres.
Pierre Jonquères d’Oriola

Cheval Savoir : Pourquoi ce livre, vous qui n'avez jamais caché votre horreur des traités ?

Pierre Jonquères d'Oriola : Parce que justement, ce que je reproche aux traités c'est qu'il s'agit de savoir théorique. Je pense que les seuls bons conseils sont ceux issus de longues années d'expérience et de pratique. Et c'est cette expérience qui intéressait Elsa Romero.

C.S : Justement votre expérience, c'est l'affaire d'une vie...

P. J. d'O : Et aussi des vies de ceux qui m'ont précédé. Mon grand-père maternel était écuyer du Cadre noir, mon père, Joseph, un excellent cavalier. A 2 ans mon père m'a hissé à cheval et j'avais 3 ans quand il m'a offert Sans-Souci, un poney gris qui a tout supporté !

C.S : Vous n'avez jamais pris de leçons, n'avez jamais monté en manège ni passé de diplômes...

P. J. d'O : Pour quoi faire ? En matière de leçon, j'avais mon père comme maître. Mais sa méthode, c'était de m'amener avec lui dans les vignes et dans notre pré d'entraînement. Là-bas, l'environnement était naturel, on montait des obstacles avec ce qu'on avait sous la main. Nous ne faisions jamais d'exercices en carrière. On se promenait et on sautait ensemble. Et puis je regardais les photos des grands cavaliers, leur position. Mes diplômes, c'est d'avoir commencé très tôt et d'apprendre à monter à cheval, comme d'autres apprennent à marcher, sans brûler les étapes.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier