Accueil » On en parle

Jumping de Malines
Edward Gal vainqueur en dressage

Eh bien voilà, Gal vient de le prouver : même sans Totilas, et avec un cheval qu'il ne monte que depuis quelques semaines, il reste un cavalier d'une extraordinaire efficacité.
Après deux troisièmes places à Londres il y a quelques jours, il se classe premier hier à Malines.

A Londres la semaine dernière, les choses avaient commencé à bouger. Dans l'épreuve qualificative pour la Coupe du Monde de dressage Reem Acra/FEI, la jeune Laura Bechtolsheimer, l'enfant du pays, avait déchaîné l'enthousiasme du public anglais en se classant première avec son cheval Mistral Hojris, avec une note de 82,936%.
On se souvient que cette jeune cavalière britannique avait créé la surprise aux Jeux Equestres mondiaux de Lexington : médaillée d'argent, elle apportait une consécration à l'Angleterre, nation qui traditionnellement excelle plutôt en CSO et surtout en concours complet. Laura Bechtolsheimer pratique une équitation que nous qualifierons de "musclée", mais qui à Lexington, avait suscité l'enthousiasme de tous, notamment de ses compatriotes qui avaient salué la "naissance d'une étoile". Cette étoile a donc brillé à Londres, et battu Adelinde Cornelissen (78,170%), qui elle-même devançait nettement Edward Gal (72,553 %).

Edward Gal
Edward Gal avec Sisther du Jeu, une demi-soeur de Totilas, se classe premier dans le Grand Prix à Malines. © paardfotograaf.be

Dans la reprise libre en musique de ladite Reem Accra Cup, à Londres, on prend les mêmes et on recommence, dans un ordre légèrement différent : cette fois c'est Adelinde Cornelissen qui gagne avec 83,650 %, suivie de Laura (80,050%) et, à nouveau troisième, Edward Gal avec 77,050%. Une note à laquelle il ne nous avait pas habitués, mais qui lui permettait manifestement de rester présent sur les podiums. L'ère post-totilienne ne s'annonce donc pas aussi sombre que l'on pouvait le craindre...

La demi-soeur de Totilas

A Londres, Edward Gal montait la jument Sisther de Jeu, une demi-soeur de Totilas puisqu'il s'agit d'une fille de Gribaldi. Une jument avec lequel il n'avait pas encore fait d'étincelles, ce qui semble bien normal car on ne peut guère être au top avec un cheval l'on n'a sorti jusqu'à présent que sur le petit tour. Cette troisième place avait donc quelque peu surpris -et rassuré- les fans du cavalier hollandais.
Et voici qu'hier à Malines, dans le Grand Prix DCM Meststoffen, la première revient de nouveau à Edward Gal. Dans une prestation qui certes n'atteint pas les notes attribuées naguère à Totilas, mais se situent à 71.744%. Là aussi, il monte Sisther de Jeu, une jument encore relativement inexpérimentée. Il devance son compatriote Hans Peter Minderhoud, et les cavalières germaniques Helen Langehanenberg et Ulla Salzberger. Cette dernière n'est notée qu'à 67,181%.
Certes, le niveau de cette épreuve n'était pas très haut. Mais il est clair qu'Edward Gal n'a pas dit son dernier mot. Il est remarquable d'ailleurs que l'on retrouve avec ce nouveau cheval une prestation qui se situe exactement dans la droite ligne du travail d'Edward Gal avec Totilas.

0 commentaire(s) »
Article publié le 28-12-2010

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire