Accueil » Savoir Pratique Attelage

L’affinement de la main du meneur par le travail à pied avec deux longes (II)

Nous avons vu le mois dernier qu'en attelage, l’expression de la main est limitée par le matériel. C'est également le cas au cours de certaines formes de travail à pied, à cause du matériel encore (surfaix…) lorsque ce dernier met le cheval dans les mêmes conditions que l’attelage et limite l’expression de la main.
Voyons ce mois-ci les fondamentaux de la méthode.

L’écuyer à la hanche.

C’est la caractéristique de la méthode proposée (Le travail à pied par l‘auto-posture du cheval, écuyer à la hanche). À la hanche, parce que cette position de l’écuyer, « près du moteur », suscite spontanément l’impulsion.

Le moteur… L’écuyer n’y touche pas, mais il lui met cependant un turbocompresseur, essentiellement par sa présence à côté, à la hanche, mais aussi avec la voix stimulante, encourageante, chaleureuse, et la "menace" de la gaule ».Ce turbocompresseur, c’est une force impalpable, une vibration, une onde, un fluide humain, qui agit sur le cheval à distance. Ce fluide nait très simplement grâce à une douce complicité entre l’homme et le cheval, à distance.
Le meneur, assis sur le siège de la voiture, se trouve à distance du cheval. Le travail à pied que je propose développe l’ascendant que l’écuyer (puis le meneur) a sur le cheval … à distance.

L'attelage
L'attelage : une discipline magnifique mais dans laquelle le meneur se trouve loin de son cheval. Ici, dans un faux plat descendant, les chevaux se sont mis sur les épaules. © L.Bataille

Cependant, au point de vue spatial, cet écuyer se trouve, deux fois seulement, à l’épaule en ce qui concerne les exercices correctifs proposés dans cet article pour remédier aux défauts de posture du cheval d’attelage (pirouette renversée, épaule en dedans).

La méthode de ce travail à pied est une forme particulière de travail aux longues rênes dont les caractéristiques principales sont les suivantes :

  • Écuyer presque toujours au niveau de la hanche (jamais en arrière : sécurité !) ;
  • Écuyer à l’épaule, seulement dans les deux cas mentionnés et pour quelques apprentissages très temporaires ;
  • Écuyer toujours dans le sens de la marche, face avant, face latérale (deux pistes) et face arrière (reculer) ;
  • Le cheval voit toujours son éducateur.
  • Pour assurer pleinement l’expression de la main, le flot des longes de conduite n’est pas pris dans les mains, mais laissé à terre.

La méthode est caractérisée par la présence en permanence de l’écuyer dans le champ de vision du cheval, par l’impulsion et la rectitude qu’assurent la présence de l’écuyer à la hanche, l’expression maximale de la main de l’écuyer, par une disposition très particulière des longes de conduite, et la possibilité de régler en hauteur l’encolure du cheval.

«Les résistances de force ou de poids sont des réactions instinctives d’un être physiquement hypersensible et psychiquement hypernerveux»

La présence de l’éducateur dans le champ de vision est fondamentale : cette présence sécurise le cheval, alors que l’écuyer en arrière de la croupe l’inquiète lors de l’apprentissage des exercices. Cela est important et plus particulièrement pour le cheval d’attelage, souvent inquiet parce qu’il ne voit pas le meneur.

Tous les spécialistes sont d’accord pour reconnaître que seul le travail à pied, parmi les possibilités du travail hors de selle, permet l’expression de la main.

Les "longes de conduite"

J'emploie le terme de " longes de conduite " pour bien faire remarquer que la méthode proposée est tout à fait différente des diverses méthodes de travail aux longues rênes.

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 05-01-2011

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés