Accueil » Culture équestre

Leçon d’équitation avec…Jeanne d’Arc

J’ai donné cette leçon d’équitation à mon ami Hubert Cuvelier à Paris, Place des Pyramides, le 22 septembre 2010.
Coïncidence curieuse, le sculpteur Emmanuel Frémiet, le maître qui a fait la sculpture équestre de Jeanne, est mort en septembre 1910, et nous avons donc célébré, à notre manière et sans le savoir, le centième anniversaire de sa mort.
Le lecteurs de Cheval Savoir vont y trouver matière à de grandes réflexions équestres.

Le cheval est plus chaud que froid et il a une très bonne nature (Sainte Hildegarde (1098/1179) : Le Livre des subtilités des créatures divines). Mon ami Hubert Marie est mon élève. Il apparaît dans la leçon qui suit, et il possède une belle jument qui s’appelle… Hildegarde. Sainte Hildegarde est ma patronne protectrice, elle me protège depuis bien des années avec ses arbres merveilleux et ses pierres précieuses…
Venu quelques heures à Paris, Hubert m’a demandé : « Jean-Yves, où allons nous prendre un verre ? » Comme chaque fois que je suis de passage à Paris, il faut que je rende visite à Jeanne d’Arc, Place des Pyramides...

«La statue équestre de Jeanne d’Arc se trouve en un lieu dont l’histoire, équestre, est stupéfiante»

La place des Pyramides se trouve à la hauteur du jardin des Tuileries. Aucune pyramide en cet endroit...Cette rue a été nommée ainsi pour commémorer la campagne d’Égypte menée par le général Bonaparte en 1798.
La statue équestre se trouve tout près de l’endroit où Jeanne fut blessée à la cuisse pendant l’assaut de Paris en 1429, à la porte Saint Honoré. Cette dernière se trouvait à cette époque à peu près au croisement des Rues Saint Honoré et Royale actuelles.

Pluvinel, La Guérinière, et... Jeanne

Depuis l’époque de Jeanne (qui avait 18 ou 19 ans au moment de son procès en 1431 et qui a péri sur le bûcher le 30 mai de cette année), le quartier a connu des bouleversements répétés et énormes, mais, chose étonnante, ce quartier a conservé une unité grâce…au cheval et à l‘équitation. Ce quartier, immortalisé par Jeanne, a connu, au cours des siècles qui ont suivi son épopée, un bonheur équestre grandiose. Aux XVIe et XVIIe siècles, une académie d'équitation, en ce lieu, tenue par Antoine de Pluvinel, écuyer des rois Henri III, Henri IV et Louis XIII, a eu un rayonnement bien au-delà des frontières de France. Pluvinel est le père de l'école classique d'équitation et l’auteur de deux manuels justement célèbres et appréciés : Le Manège Royal, Paris 1623, et L’instruction du Roy en l’exercice de monter à cheval, Paris 1625. Une plaque, apposée au-dessus de la porte d'entrée du restaurant de l’hôtel Régina, situé 2, place des Pyramides, Le Pluvinel, rappelle ces moments glorieux de l’équitation française.

Le manège
Le manège, utilisé comme salle de réunion sous la Révolution. © Coll. JYG

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 12-01-2011

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés