Accueil » Vos Questions, leurs réponses

Quand le travail se désorganise

Un lecteur nous a envoyé une longue lettre, exposant un problème complexe.
Nous avons donc fait appel à trois de nos spécialistes pour essayer d'apporter un éclairage sur le comportement très particulier de ce cheval. Pierre Beaupère, professeur de dressage, le Dr Desbrosse, vétérinaire et le Dr Jean Servantie, vétérinaire ostéopathe, donnent leur avis.

Je monte un cheval de 7 ans qui est grand (1,75m) et tardif, il n'a pas encore pris tout à fait ses volumes définitifs. La progression a été lente et difficile au caractère ombrageux, vite stressé, très sur l'oeil... Mon entraîneur et moi sommes arrivés à poser le cheval aux trois allures, avec toutefois un galop manifestement plus difficile à obtenir décontracté et en cadence basse que le trot.

«L'impression est vraiment d'avoir deux chevaux, un avant et un autre après le galop»

Il y a deux mois, les séances se sont assez brutalement désorganisées. Nous nous sommes aperçus très nettement qu'à l'issue du galop, le cheval était tout à fait différent : pas de retour au trot en décontraction, le cheval refuse la main, cherche la tête très basse au pas, la descente d'encolure étant impossible au trot. L'impression est vraiment d'avoir deux chevaux, un avant et un autre après le galop.

Dessin du cabrer
Le cabrer est la plus dangereuse des défenses. © Elcé

Le travail s'est alors orienté sur des sorties extérieures avec pas et quelques courtes séances de trot, car le cheval sort alors vite de la main. Ces balades ont été l'occasion de plusieurs cabrés très violents, dont un avec le cheval qui se retourne ! Après une visite ostéo, et une reprise du travail en douceur, un essai au galop montre que si la désorganisation est moindre, il reste quelques signes de douleur (balancement de tête, sortie de main, position antalgique à l'arrêt).
L'ostéo a diagnostiqué différentes douleurs vertébrales, dont la première cervicale, et à fait des manipulations d'encolure ainsi que des étirements des membres inférieurs, mais n'a rien trouvé de "bloquant" ou "d'exceptionnel". Il a précisé qu'il faudrait tout de même voir un éventuel problème d'ulcère.
Monsieur Jean-Pierre K.

L'avis de Pierre Beaupère, Professeur de dressage

Personnellement, je reconnais dans cette description de nombreux problèmes qui peuvent avoir pour cause des manquements et des erreurs dans le travail et le dressage de base du cheval :

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

2 commentaire(s) »

indy :
Le 05/02/2011 à 17h15

J'ai connu un cheval qui ne se levait qu'en extérieur...la raison était qu'on l'avait forcé à plusieurs reprises à avancer lorsqu'une chose l'effrayait, et ne pouvant pas prendre le temps d'examiner la chose et se rassurer, il se levait...Véronique de St Vaulry a écrit un super livre sur la nature des peurs des chevaux et la façon de les comprendre et les aborder.

matmat :
Le 09/07/2015 à 05h01

C'est bien dommage que ce cavalier n'ait pas envoyé de vidéos pour qu'il y ait une suite à cet article, et surtout pour aider ce cheval qui manifestement ne va pas bien sous la selle de son cavalier, ce qui est fort regrettable. J'espère que depuis le temps ça s'est arrangé pour ce couple...

Article publié le 26-01-2011

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés