Accueil » On en parle

La Semaine du Développement durable

Conscients de l'importance du développement durable et de la protection de l’environnement, le CNTE (Comité National de Tourisme Equestre) et la Fédération Française d'Equitation mènent depuis plusieurs années des actions dans ce domaine.

La Semaine du développement durable est le rendez-vous annuel majeur pour la promotion des changements de comportements en faveur du développement durable.
Cheval Savoir, très impliqué dans ces combats essentiels, avait déjà salué cette initiative (voir CS N°7).

Développement durable

Pour la deuxième année consécutive, le CNTE et la FFE s’associent au Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement (MEDDTL) et proposent, du 1er au 7 avril, des actions spécifiques à l’équitation et qui s’inscrivent dans les objectifs de cette semaine.

Parlez-en autour de vous, dans votre centre équestre notamment, et faites connaître aux jeunes cavaliers la Charte du Développement durable reproduite ci-dessous. N'hésitez pas à l'imprimer et à la distribuer.

Charte du cavalier responsable

Les dix engagements :

  • J’économise l’eau : je nettoie le mors de mon cheval dans un seau pour éviter de laisser couler le robinet et j’utilise un robinet d’arrêt sur le tuyau d’arrosage pour le doucher.

  • Je ne gaspille pas l’énergie : j’éteins la lumière et je ferme la porte lorsque les locaux sont chauffés.

  • Je mets mes déchets dans une poubelle, si des containers de tris sélectifs sont disponibles au club, je les utilise.

  • J’essaie de faire du covoiturage avec les autres cavaliers ; c’est plus économique et ça préserve la planète.

  • Je propose l’idée d’un goûter collectif au club, chacun son tour ; je le prépare avec des produits locaux et de saison.

  • Je respecte la nature et les animaux : si je pars en promenade, je reste sur les sentiers et je n’effraie pas les animaux.

  • Je dois une attention particulière à mon cheval, c’est mon partenaire : je profite du pansage pour m’assurer de son bon état physique.

  • Je prends soin du matériel qui m’est confié, je le range après utilisation et je cherche des solutions pour lui donner une « seconde vie » lorsqu’il est usé.

  • Je présente le club aux nouveaux cavaliers et aide ceux qui sont en difficulté.

CNTE–FFE
www.ffe.com/tourisme
2 commentaire(s) »

dust :
Le 05/04/2011 à 23h34

pour avoir connu quelques centres équestres,votre chartre je l'appliquais par pitié pour le propriétaire du centre dont je voyais fondre(en imagination)le budget tous les jours:lumière allumée en plein jour,fuite à la douche,w c qui coule etc...et puis ,après tout, cette chartre n'a pas lieu d'exister :tout son contenu n'est que la concrétisation du savoir vivre que tout le monde aurait dû apprendre lors de son éducation à la maison...alors ce sera un papier de plus(ça rapporte à qui?)qui trônera sur un mur de club house sans que personne n'y fasse attention !

laetitia :
Le 07/04/2011 à 16h17

Cher Dust

Il y a heureusement de nombreux cavaliers qui, comme vous, appliquent depuis toujours la charte du savoir-vivre et du simple bon sens. Ce n'est évidemment pas à eux que s'adresse la charte que la FFE et le Comité National de Tourisme Equestre ont rédigée et souhaitent voir diffuser. Comme vous le dites très justement, un papier de plus sur le mur du club-house, c'est un peu dérisoire... Nous avons souhaité relayer cette charte afin que les enseignants puissent, s'ils le désirent, en disposer facilement pour y sensibiliser les jeunes cavaliers (auxquels elle s'adresse). Il serait souhaitable que les animateurs utilisent ce document très basique mais très bien fait pour parler même avec les petits cavaliers sur shetlands, en organisant au besoin des jeux sur ce thème dans les reprises ou les balades. Car c'est à l'âge le plus tendre que s'apprennent les choses - et il est plus facile d'acquérir de bonnes habitudes que de perdre les mauvaises.
Très cordialement
Laetitia Bataille, Rédactrice en Chef

Article publié le 30-03-2011

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire