Accueil » On en parle

Journée Nationale de l'Attelage de Loisir

La huitième édition de la Journée Nationale d'Attelage de Loisir (JNAL) se déroulera le 17 Avril prochain, dans le but de célébrer la traction animale sous toutes ses formes, et -nous le souhaitons- de stimuler l'emploi des races de chevaux de trait dans différents secteurs de la vie économique.

L'initiative de cette journée annuelle existe par la volonté de ses créateurs et promoteurs, le CNTE (Comité national de tourisme Equestre) et la FFE. Le but est de faire connaître et aimer l’attelage et son principal acteur, cheval, poney, mule ou âne. C’est aussi l’occasion de présenter les différentes formes de traction animale qui s’articulent autour de plusieurs thèmes : tourisme, spectacle, compétition, travail d’entretien…

Affiche

D'une part, l’aspect tourisme peut être développé par l’organisation de randonnées (la mise en avant des séjours en roulotte par exemple) qui permettent de découvrir les paysages de nos régions sous un autre angle, mais aussi de spectacles équestres avec des reconstitutions médiévales, des courses de chars… A chacun d’organiser son événement pour faire ressentir au plus grand nombre les joies de la relation homme/cheval au travers de la traction animale.

Favoriser un retour du cheval dans les villes

D'autre part, le contexte actuel et les problèmes écologiques invitent au retour du cheval dans nos villes comme dans nos campagnes. C’est pourquoi la JNAL souhaite mettre à l’honneur l’utilité de la traction animale pour sensibiliser le grand public à adopter un comportement responsable et respectueux de la nature. Cette mise en avant peut notamment contribuer à la sauvegarde de nos précieuses races de chevaux de trait qui devraient trouver là une raison d'être élevées en plus grand nombre.

Dans cette optique, cette journée présentera toutes les initiatives permettant de faire découvrir des utilisations du cheval dans des secteurs professionnels, notamment le débardage, le labourage des petites parcelles, l’entretien des vignes, le maraîchage… mais aussi le ramassage des déchets, le transport de personnes ou l’entretien des espaces verts.


JNAL
CNTE FFE
3 commentaire(s) »

mariefrance :
Le 02/04/2011 à 23h07

J'habite un village rural de montagne.J'ai deux Mérens depuis 10 ans, je suis Meneur(se) en Tourisme Equestre et ATE , eh ici les gens du pays me mènent la vie dure avec les chevaux.Je résiste aux réflexions et autres jalousies. Car j'ai mis un point d'honneur à circuler sur les routes de mon village en professionnelle respectant tout et menant "avec panache" l'art de l'attelage que m'ont appris mes pères.De plus je suis fière de pouvoir développer la race Mérens.J'ai d'ailleurs eu les honneurs de la chaine FR3 dans "les femmes ont toujours raison" un beau reportage où j'ai pu sortir la marathon mais aussi le Phaëton 1870 restauré par mes soins.
J'ai aussi participé à la restauration des Mines d'Argent de l'Argentière le bat suisse de 21 Kg avec deux sacs de ciment puis de chaux beau travail pour "Tourmalet" surtout su le petit sentier sinueux reportage de Darchi sur TF1. Que de beaux souvenirs alors les vignerons n'ont pas fini de nous croiser et entendre le bruit de nos sabots.Le cheval est vraiment bien dans sa montagne . Equilibre et nature sont en osmose.

laetitia :
Le 03/04/2011 à 17h19

Merci de ce beau témoignage, Marie-France...
A Cheval Savoir, nous aimons aussi beaucoup les Mérens et leur consacrerons bientôt un article.

Laetitia Bataille

mariefrance :
Le 16/04/2011 à 00h14

Merci Laetitia, cela me donne du baume au coeur . Avec mes 2 Mérens depuis 1992 La cité Vauban, les Ecrins Le Queyras entre Mariage et Père Noël ,démonstration lors des fêtes de Village patrouilles avec l'ONF ,force est de constater que le cheval est à l'honneur.C'est vrai qu'il faut se battre encore plus aujourdhui ...avec la crise mais aussi après des déboires professionnelles licenciement économique et familiaux parce que je ne voulais me séparer d'eux, chauffeur PL sur les chantiers éloignés je serais privée de la Fête de l'Attelage à cause du timing (mes chevaux sont en pension l'hiver .Obligé hélas).Je reste toutefois très proche et Cheval Savoir vient enrichir ma culture équestre Merci d'avoir pensé aux Chevaux Ariègeois .

Article publié le 01-04-2011

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire