Accueil » Bloc Notes

Le Paddock-polo

Depuis quelques années est apparue une discipline équestre issue du jeu de polo : le paddock-polo (et sa variante, l'indoor-polo) beaucoup plus accessibles à tous les cavaliers. En effet, le paddock-polo n'exige qu'une surface de terrain moindre, et peut donc se pratiquer dans de nombreux centres équestres.
  • C'est un sport d'équipe, qui peut séduire une clientèle nouvelle, que les sports équestres traditionnels n’attirent pas forcément du fait de leur caractère individualiste.
Le paddock-polo
Le paddock-polo, une discipline accessible aux cavaliers de club… © N.Valère
  • Le paddock polo peut se pratiquer en manège (indoor-polo) ou en carrière.
  • Pour les jeunes cavaliers, on parle de poney-polo.

Le terrain

Le polo traditionnel se joue sur un très vaste terrain (275m x 145) où les équipes et la balle se déplacent à vive allure.
Le paddock-polo peut se jouer sur une carrière ou un manège de centre équestre. Le terrain mesurera idéalement 150 x 90 m.
Un sol de sable permet de jouer été comme hiver (dans ce cas, on parle parfois de arena-polo).
A chaque extrémité du terrain, deux piquets verticaux matérialisent les buts.

Le paddock-polo
Bastien Mestrallet photographié au Pôle international du Cheval de Deauville.© N.Valère

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 03-04-2011

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés