Accueil » Portfolio

Jean-François Spricigo

Jean-François Spricigo fait partie des photographes qui exposent à partir du 15 avril à la toute nouvelle galerie Tarquinia à Trouville.

Cet artiste belge, dont l'œuvre photographique est reconnu, a déjà à son actif de nombreuses expositions, notamment à l'Institut de France (la revue des Deux-Mondes a édité un hors série sur son exposition) et la Bibliothèque nationale de Paris a acheté quinze de ses tirages pour ses collections.

Le cheval fait partie de ses sources d'inspiration. C'est donc tout naturellement que nous avons souhaité vous présenter son œuvre.

Jean-François Spricigo semble plus inspiré par le cheval dans un environnement rural que par le cheval sportif. Nous avons été conquis par ces paisibles chevaux de trait, ces silhouettes de chevaux au pré, et nous n'avons pas résisté à l'envie de terminer ce Portfolio par deux attendrissants bout du nez d'ânes !

Jean-François Spricigo est né en 1979 à Tournai, en Belgique.
Il commence à photographier dès l’adolescence, et ses images deviendront son carnet de voyage pour les années à venir. Après son diplôme d’image à l’INSAS, il quitte Bruxelles se tourne vers le métier de comédien et entre, après son audition, en dernière année au cours Florent à Paris. Il participe à diverses créations théâtrales et réalise plusieurs courts-métrages.

Jean-François Spricigo
Jean-François Spricigo. © Marie Sordat

Son travail photographique est découvert en 2003 par Antoine d’Agata et Christian Caujolle. En 2004, Guy Jouaville présentera sa première exposition en France à la scène nationale du Parvis à Tarbes.
Son œuvre a été primé par la Fondation belge de la Vocation, et également par l’Institut de France de l’Académie des Beaux-Arts.

Son œuvre

La série silenzio (il précise que sans majuscule, c'est plus joli !) est montrée à Contretype à Bruxelles en septembre 2005. A cette occasion les éditions Yellow Now publient un ouvrage monographique.

En 2007, sa nouvelle exposition, notturno, se tient au Botanique de Bruxelles. Cette même année, la Bibliothèque Nationale Française acquiert quinze tirages pour sa collection.
Il présente la série prelude en février 2008 à la galerie Agathe Gaillard, et l'année suivante expose en Belgique, en France, en Pologne et également durant la 40ème édition des Rencontres d’Arles.

Il expose à l’Institut de France la série anima, La Revue des Deux Mondes éditera un hors-série de l’exposition accompagné des textes de Marc Ladreit de Lacharrière, Arnaud d’Hauterives, Anne Biroleau, Robert Delpire et Marcel Moreau. En 2010, anima est repris à la Louis Stern Fine Arts à Los Angeles, et notturno en France.

Deux nouvelles créations voient le jour, en famille en Belgique, et settembre à Paris à la galerie Agathe Gaillard. Il publie un livre pour enfants pour grandir, il faut… aux éditions du Rouergue avec Catherine Grive.

Cette année, il présente armonia avec la photographe Marie Sordat, ainsi qu’une nouvelle série intitulée partir à Prague, et une reprise de l’exposition en famille en Italie. Il publie le recueil de textes partir aux Editions Les Pierres.

Ce qu'il dit

Le photographe vit actuellement vit entre la France et la Belgique. Il aime beaucoup les animaux. Ses photos, qui semblent souvent comme "dédoublées" ou sorties d'un rêve, reflètent bien l'approche de Jean-François Spricigo : "En gros, ce que je recherche, c'est de retrouver ce qui reste quand on vit quelque chose de fort, et que le souvenir s'estompe, qu'il reste jute une image... une image qui est imprécise mais n'en est pas moins forte".
Mais il ajoute "Je ne veux pas faire un discours pontifiant d'artiste, être brillant à travers une tournure ! Je veux juste continuer d'aborder le monde avec insouciance et enthousiasme..."

Où voir ses œuvres et se les procurer

Jean-François Spricigo est représenté par Agathe Gaillard à Paris, Louis Stern Fine Arts à Los Angeles, Contretype à Bruxelles, et la Simonis Gallery à Varsovie.

Portfolio Avril 2011
© J.F. Spricigo

Pour lire la suite de cet article :

Abonnez-vous à Cheval Savoir pour seulement 29€ !
(31$ US. 38$ Canadien; 35 Franc CHF)

S’abonner à Cheval Savoir, c’est :

  • bénéficier de la lecture des numéros à paraître
  • avoir un accès permanent et totalement gratuit à la Bibliothèque d’Archives en ligne, soit plus de 2000 articles parus ! Des dizaines de milliers de pages de lecture, l’équivalent de plusieurs centaines de livres sur tous les sujets équestres ! Ce qu’aucun autre magazine ne pourrait vous offrir…
Cliquez-ici pour vous abonner à Cheval Savoir

Ce que vous ne lirez pas ailleurs

Si vous êtes déja abonné au journal, cliquez-ici pour vous identifier

0 commentaire(s) »
Article publié le 08-04-2011

Postez un commentaire !

Pour pouvoir poster des commentaires, il faut être abonné et connecté :
Cliquez-ici pour vous abonner au journal  |  Cliquez-ici pour vous connecter si vous êtes déja abonnés