Accueil » On en parle

Nikito, le "cheval d'Indien", s'en est allé...

Nikito, le cheval célèbre de "I'Indien"Jean-Marc Imbert, vient de rejoindre le paradis des chevaux à l'âge de 27 ans. Il était en retraite depuis cinq ans et coulait des jours paisibles au pré avec au autre congénère âgé.
Jean-Marc Imbert nous en parle.

Ce cheval d'exception avait marqué toute la carrière de Jean-Marc Imbert, notamment dans le célèbre numéro de l'Indien, qui a contribué au succès international des spectacles de Jean-Marc Imbert et de sa troupe.

Nikito
Nikito, le cheval de toutes les confiances... ©Alain Laurioux/Coll. J.-M. Imbert

Cheval Savoir a joint Jean-Marc qui confie : "Nikito était atteint d'une infection due à une baisse générale de son immunité. Il était patraque depuis 5/6 mois, mettait un poil d'hiver très épais et ne le perdait pas. Il maigrissait beaucoup mais ne souffrait pas et était encore bon pied bon œil dans son pré, sans aucune infirmité. Et puis, tout s'est dégradé très vite. Le vétérinaire a pensé que la suppuration dans la bouche venait d'une épine ou d'une dent. Ce n'était pas le cas, Ensuite il y a eu un écoulement de pus par les nasaux, mais le traitement antibiotique restait inefficace. Le vétérinaire pourtant était confiant, pensait que cela allait pouvoir "repartir"du bon pied."
Mais Nikito s'est éteint le matin du 10 mai.
"Même si je m'y attendais un peu, explique encore Jean-Marc, je n'y croyais pas. C'est un choc... Je suis seulement heureux qu'il n'ait pas connu de longues années d'infirmité. Il n'a pas souffert, il a juste décliné très vite, en six mois... incroyablement vite..."

Un cheval "instructeur de la liberté"

Jean-Marc a écrit sur son site; "Instructeur de la liberté depuis 1993, Nikito était le premier cheval à démontrer que la bride n’était pas un objet obligatoire, il a généré des milliers d’adeptes de l'équitation en liberté".

Nikito
Jean-Marc Imbert et Nikito : que faire d'une bride, dans la vie...© Coll. J.-M. Imbert

En effet, Jean-Marc Imbert communiquait avec ses chevaux (Nikito en particulier !) à distance, sans aucune pièce de harnachement, comme il l'avait expliqué dans une grande interview exclusive accordée à Cheval Savoir en juin 2010.

Nikito avait pris sa retraite officielle au salon Equita'Lyon en novembre 2006, à l’âge de 22 ans. Un grand hommage lui avait été rendu et une des carrières de loisir lui avait été dédiée, baptisée depuis "Carrière Nikito" en son honneur.

Dessin Joyeux
La "communication" entre Nikito et Jean-Marc avait inspiré ce dessin de l'humoriste Joyeux. ©Joyeux

"Ce cheval d’exception a marqué son temps", écrit encore Jean-Marc "et laissera de nombreuses traces dans nos cœurs. Il a fait de moi ce que je suis, et m’a permis de vivre mon rêve d’enfant à travers le spectacle. Merci et au revoir Nikito."

Jean-Marc, qui avoue "c'est un peu compliqué à vivre", serait heureux de vos lettres et messages de sympathie. Vous pouvez les lui envoyer via Cheval Savoir (mail : contact@cheval-savoir.com) qui transmettra.

4 commentaire(s) »

Adeline [invité] :
Le 13/08/2013 à 13h11

Cher Monsieur,
Votre histoire me touche beaucoup. Je vis moi même en compagnie d'animaux, chiens, chats, poules, et le lien qui existe entre chacun de nous est très fort. Je sais combien il est douloureux de perdre un compagnon, et je vous prie d'accepter toute ma compassion.
Je suis depuis peu, l'heureuse maîtresse d'une jument nommée Arizona, et de son poulain, pour qui je cherchais un nom particulier, puisqu'ils représentent, lui et sa maman, mon rêve d'enfant, et je ne peux le réaliser que suite au décès de ma maman :'( Alors si vous n'y voyez pas d'inconvénient, je serais heureuse de pouvoir nommer mon poulain Nikito.
Avec toute mon affection.

Juliette [invité] :
Le 20/08/2013 à 20h51

Monsieur Imbert:
Votre histoire m'ému beaucoup et je sais combien il et dur de perdre quelqu'un qu'on aime Nikito devait être un merveilleux cheval et votre complicité qui ne savait comment s'arrêter mon beaucoup toucher malgré mon jeune âge je suis moi même propriétaire d'une jument merveilleuse :)avec qui j'espère bâtir une relation comme vous avez pût démontrer avec Nikito cordialement

Lucette [invité] :
Le 02/11/2013 à 15h47

Bonjour Jean-Marc,

Pour avoir vu plusieurs fois vos prestations soit à Clermont, soit à Chambérat. Je vous admire, vous et votre troupe. Vous faites un travail grandiose. C'est formidable.

C'est toujours un "crève-coeur" de perdre son animal fétiche. Que Nikito repose en paix au pays des chevaux.

Je vous souhaite beaucoup de courage et bonne continuation auprès de vos autres chevaux.

Sincères salutations.

Lucette

robert [invité] :
Le 10/01/2016 à 12h15


Bonjour Jean Marc pour avoir perdu déjà plusieurs chiens dans ma vie et deux chats je sais ce qu'est de perdre un Ami ; j'adore les chevaux sauf dans l'assiette ha ça jamais j'aime trop les équidés .
Je n'aime pas " le cheval est la plus belle conquête de l'homme " j'aime trop cet animal pour le considérer comme une conquête .
je prend part a votre peine; moi mes chiens qui ont toujours vécu dans les jambes ils m'ont donné beaucoup de bonheur, et m'en donnent encore, le plus difficile lorsque l'on prend de l'âge , c'est de savoir ne plus avoir d'animal ( pour moi le chiens ) avant de ne plus avoir l'espoir de pleurer pour lui ; il m'ennuierai de les savoir pleurer pour moi .

Salutation robert

Article publié le 13-05-2011

Postez un commentaire !

Prénom (requis)

Email (requis)

Votre commentaire